La situation concernant l’eau captée par les différents réservoirs du pays, les nappes phréatiques, les rivières et les lacs s’améliore graduellement, suite aux pluies qui ont commencé avec le passage près de nos côtes du cyclone Bejisa la semaine dernière et qui se poursuivent en ce début de semaine également, arrosant tout le pays. Les pluies durant le passage du cyclone tropical ont d’ailleurs généré 50 % de la moyenne de pluviométrie pour le mois de janvier.
Le secteur agricole n’est pas le seul à bénéficier de cet apport d’eau, avec des agriculteurs, tant dans le secteur de la canne à sucre que des légumes et fruits, qui n’ont pas à se plaindre du manque d’eau en ce début d’année. Les sources de captage d’eau du pays se remplissent lentement mais sûrement pour mettre le pays dans une situation confortable.
Si on compare le niveau d’eau dans les différents réservoirs au 30 décembre 2013 et au 6 janvier 2014 (hier), l’on constate qu’il s’est amélioré d’au moins 7 à 10 % en une semaine. Le niveau à Mare-aux-Vacoas est passé de 56,7 % à 62 % ; celui de La Nicolière de 57 % à 65,8 % ; celui de Piton-du-Milieu de 61,5 % à 82,3 % ; celui de La Ferme de 42,4 % à 52 %, et celui de Midlands de 39,1 % à 47,6 %. L’on s’attend également à ce que le niveau d’eau dans les nappes phréatiques augmente par des pourcentages comparables. Les rivières et ruisseaux continueront de canaliser les eaux des pluies vers les réservoirs, les lacs et les nappes phréatiques pour quelques jours encore, ce qui devrait améliorer davantage les réserves. La situation est meilleure qu’au début des années précédentes : depuis 2010, c’est la première fois que le pays démarre une année sur une note assez positive mais, comme le dit un cadre de la Central Water Authority (CWA), « la vigilance est de mise ». Il encourage les Mauriciens à poursuivre le captage d’eau de pluie chez eux pour les utiliser à des fins non potables.
On soutient à la CWA que les mesures prises en 2013 telles que l’utilisation de l’eau des rivières à des fins potables, après l’avoir traitée, a été bénéfique car elle a permis d’améliorer le stock d’eau dans les réservoirs. L’eau des rivières a été utilisée à cette fin davantage dans l’est du pays. La CWA dit suivre la situation de près, même si de nouvelles pluies sont annoncées pour cette semaine.