Avec la confirmation d’un week-end extrêmement pluvieux et la présence d’une importante masse nuageuse dans les Mascareignes, le National Disaster Risk Reduction and Management Centre est en état d’alerte. Elle le restera tant que le temps ne reviendra pas à la normale, probablement jusqu’à demain. Même si à la mi-journée, la situation n’était pas aussi dramatique, d’importantes mesures de sécurité et de précaution ont été déployées à travers l’île en vue de parer à toute éventualité – avec des appels incessants aux membres du public – en vue de redoubler de vigilance et d’éviter de prendre des risques inutiles dans la conjoncture. Suite aux premières averses dans la matinée, des sapeurs-pompiers ont dû intervenir dans les régions hautes des Plaines-Wilhems, notamment à Curepipe. L’axe routier reliant la côte est, soit de Mahébourg à Flacq, était jugé impraticable à certains endroits, notamment à Anse-Jonchée et à Bambous Virieux. Par mesure de sécurité, l’Underpass du Caudan, au centre d’un véritable drame avec huit victimes des pluies torrentielles il y aura bientôt un an, a été fermé à tout mouvement piétonnier depuis la mi-journée.
Le National Disaster Risk Reduction and Management Centre a mis en place toute une batterie de mesures de précaution. Ainsi, depuis la fin de la matinée, des éléments de la Special Mobile Force (SMF) et de la Special Supporting Unit (SSU) avec des équipements d’intervention, dont des Pay Loaders, ont été délocalisés à travers l’île dans des positions stratégiques pour des interventions d’urgences.
Ces équipes de la SMF et de la SSI demeureront sur place pendant toute la durée de cette période d’urgence, notamment à Triolet pour des urgences dans le nord de l’île, aux Casernes centrales pour la région de Port-Louis et des environs, à Quartier-Militaire pour l’Est de l’île, des effectifs doublés au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport pour le Sud, et également à Souillac, et à Bambous pour l’ouest de l’île.
Des motards de la police sont également déployés sur les principaux axes routiers de l’île en vue de faciliter la circulation de l’île. A la mi-journée, des usagers de la route mettaient en garde contre des risques à la circulation sur la route Verdun/Terre-Rouge en raison de l’inefficacité des drains pour évacuer l’eau de pluie et également des risques d’éboulement. Des policiers ont également été envoyés en renfort aux abords des écoles et collèges pour la sortie des classes avec cette détérioration du temps.
Avec les fortes averses sur le Plateau Central, la situation semblait être plus inquiétante dans la région de Curepipe, où des institutions scolaires, comme le Lycée Labourdonnais, ont pris la décision de renvoyer les élèves plus tôt que prévu. Dans le reste de l’île, la situation semblait être sous contrôle jusque-là.
Du côté des différentes casernes de sapeurs-pompiers, pas moins d’une trentaine d’appels pour des interventions d’urgence avec la monté des eaux ont été enregistrés avec les plus conséquents à Curepipe, Forest-Side, Vieux-Grand-Port et également des agglomérations de Petite-Rivière.
« Jusqu’à présent, soit entre 10 heures et midi, nous avons reçu une trentaine d’appels pour des interventions dans les régions de Curepipe, Forest-Side, Vacoas, Vieux-Grand-Port, St Aubin, Pointe-aux-Sables et Petit-Verger », déclare le Divisional Fire Officer Dorsamy Ayacooty tout en soutenant que la majeure partie des cas résulte des accumulations d’eau dans les cours des particuliers et sur la route.
Les trois interventions majeures des sapeurs-pompiers dans la matinée ont été effectuées au Supermarché Sik Yuen à Curepipe, dans l’enceinte de MSM à Petite-Rivière et dans une maison à Forest-Side. « Nous prévoyons une détérioration au fil des heures, notamment en fin d’après-midi compte tenu des averses persistantes. Toutes les équipes sont mobilisées pour parer à toute éventualité », poursuit le Divisional Fire Officer.
« Pour le moment aucun cas d’inondation majeure est à signaler dans la division du Nord mais de tels risques ne sont pas à écarter. Même s’il pleut énormément dans cette région depuis ce matin la situation est sous contrôle. De toute façon les unités de police affectées à la Northern Division sont en état d’alerte extrême », font comprendre des sources policières de la région nord à la mi-journée.
Par ailleurs, l’état de la route entre Mahébourg et Flacq suscite des inquiétudes. Les fortes averses ont paralysé l’axe routier à Bambous Virieux et Anse Jonchée. Uniquement des poids lourds et des autobus pouvaient circuler. Selon des informations disponibles, des policiers ont été mobilisés pour canaliser les véhicules dans cette région. L’école Ste Cécile et le collège Lorette de Bambous Virieux ont été épargnées des effets des débordements.
D’autre part, deux zones à risques dans la région de Port-Louis ont été placées sous haute surveillance avec les prévisions de fortes averses pour les prochains jours. Rehm-Grinaker, compagnie engagée dans la construction de la Ring Road, prévoit la présence d’une équipe d’ingénieurs et de techniciens avec la présence du Site Manager dans la région de Pailles. Cette équipe aura pour mission d’assurer le monitoring de l’état de la Ring Road, mise hors état d’usage par des éboulements suite aux pluies du début d’année.
De son côté, le Caudan Underpass a été fermé aux piétons et à toute autre activité depuis la mi-journée et ce, jusqu’à nouvel ordre. Par contre, un nouveau front s’est ouvert avec des débordements d’eau gênant considérablement la circulation sur la nouvelle route Terre-Rouge/Verdun avec ces pluies. Des automobilistes et autres usagers de la route craignent des éboulis à certains tronçons de cette nouvelle route.