Des gros bras ont fait irruption hier soir au domicile d’un couple à l’avenue Ollier, Quatre-Bornes, où ils l’ont agressé à coups de sabre. La femme de 28 ans a déclaré dans sa version des faits à la police qu’elle préparait le dîner quand elle a aperçu deux 4×4 rouges et noirs s’arrêter devant sa maison. Huit à neuf personnes, qui seraient, selon la plaignante, des “bouncers”, sont sorties des véhicules pour se diriger directement à l’intérieur de sa maison.

Armé de sabres et de matraques, le groupe d’individus a commencé à saccager une table, des chaises et des vases se trouvant dans une pièce. L’un des malfrats a ensuite demandé à la jeune femme où se trouvait son concubin de 40 ans. La victime, tentant de le protéger, a déclaré que le quadragénaire n’était pas à la maison, alors qu’il se trouvait dans la chambre à coucher. « Mo pou touy li zordi », a lancé un des suspects. La jeune femme s’est ensuite mise devant la porte de la chambre pour empêcher le gang d’entrer.

C’est alors qu’un agresseur a tenté de lui donner un coup de sabre au visage, coup qu’elle a réussi à esquiver avec sa main. Malgré le fait qu’elle saignait, la jeune femme a supplié les malfrats de laisser son concubin tranquille. Ces derniers l’ont violemment poussée à terre avant de défoncer la porte de la chambre. Ils ont assené le quadragénaire de plusieurs coups de sabre avant de quitter la maison. La plaignante a fait appel à ses proches, qui les ont conduits à l’hôpital de Candos. Elle a obtenu sa décharge après quelques heures, tandis que son concubin, dont l’état est jugé inquiétant, est encore en observation. Le quadragénaire n’a pas encore donné sa déposition à la police.

La CID de Quatre-Bornes n’écarte pas la possibilité que ce soit une dispute familiale qui est à l’origine de cette violente altercation. Le couple avait en effet eu une dispute avec un proche qui avait menacé de régler leur compte. Ce matin encore, la police avait déjà identifié un premier suspect qui réside à Goodlands. Des arrestations sont à prévoir dans les prochaines heures.