La dépréciation de l’euro notamment vis-à-vis du dollar américain a affecté de manière significative les résultats d’Air Mauritius que ce soit pour le dernier trimestre 2014 ou pour les neuf premiers mois (avril-décembre) de son exercice financier 2014/2015. Le groupe annonce des pertes après impôt de 8,7 millions d’euros (environ Rs 350 millions sur la base du taux de change moyen de la monnaie unique européenne pour la période avril-décembre 2014), cela après avoir dégagé des profits nets de 5,7 millions d’euros pour la même période de 2013.
« The result of the nine months period under review has been significantly impacted by the depreciation of the Euro », souligne une communication du groupe adressée au marché boursier hier après-midi. La direction indique que sur la base des résultats intérimaires pour les neuf premiers mois du présent exercice financier, l’impact négatif net attribuable à la faiblesse de la monnaie unique européenne se chiffre à 18,5 millions d’euros. Au niveau de la compagnie, les pertes ont atteint 9,1 millions d’euros alors que pour la période correspondante de 2013, des profits de 5,2 millions avaient été enregistrés.
Air Mauritius a transporté un total de 1 016 314 passagers sur la période 1er avril-31 décembre 2014, soit une progression de 2,5 %. Les revenus opérationnels de la compagnie ont augmenté de 6,9 millions d’euros pour se chiffrer à 351 millions d’euros mais la hausse des dépenses opérationnelles a été plus conséquente : + 11,9 millions d’euros pour atteindre 334,2 millions d’euros. Cette hausse des dépenses est due à un niveau d’opération plus importante ainsi qu’à la dépréciation de l’euro.
Passant en revue la performance du groupe ainsi que la compagnie au cours du dernier trimestre de l’année dernière, la direction d’Air Mauritius rapporte que les pertes se sont élevées à 2,5 millions d’euros et 2,7 millions d’euros respectivement. Le transporteur national était dans une situation beaucoup plus confortable au même trimestre de 2013 car et le groupe et la compagnie avaient réalisé des bénéfices nets de 8,8 millions d’euros et de 8,6 millions d’euros respectivement.
Le nombre de passagers sur les vols d’Air Mauritius a augmenté de 0,5 % sur la période octobre-décembre 2014 pour passer à 375 156. Le « passenger load factor » a été en baisse : 77,5 % à 73,1 %. « As such, revenue decreased from Eur 128.0 million to Eur 123.7 million whereas operating expenses went up by Eur 2.9 million to reach Eur 116.9 million mainly on account of the depreciation of the Euro and increased operations », explique la direction.
Air Mauritius rappelle que pendant le dernier trimestre 2014, elle a opéré cinq vols hebdomadaires directs vers la Chine (trois en direction de Shanghai et deux vers Beijing), soit deux de plus que pour la période correspondante de 2013. Cependant, les opérations vers la Chine n’ont pas produit les résultats escomptés, une chute (de 78,6 % à 52,6 %) ayant été notée dans le « passenger load factor ».
Parlant des perspectives, la direction d’Air Mauritius déclare que les retombées positives de la baisse récente des prix des carburants vont se faire sentir. Cependant, les bénéfices seront mitigés par le repli conséquent de l’euro depuis décembre 2014. La compagnie dit avoir pris plusieurs initiatives pour dynamiser le trafic sur son réseau afin de faire face à une concurrence accrue sur des trajets majeurs et a, par ailleurs, renforcé son contrôle sur les coûts d’opération.