Un crash entre deux avions a été évité de justesse dans l’espace aérien mauricien le vendredi 14 juillet. Un Airbus A380-861 d’Emirates Airlines, en provenance de Dubaï, volait à une altitude de 40 000 pieds et le pilote a demandé à la tour de contrôle de Maurice la permission d’atterrir. Pour sa part, un Airbus A330-243 d’Air Seychelles quittait Plaisance pour Mahé. Ce dernier a reçu l’autorisation de se maintenir à 37 000 pieds. Entre-temps, le vol d’Emirates a reçu comme consigne de descendre à 38 000 pieds, et donc, les deux avions ne pouvaient se trouver sur la même altitude. Or, le pilote de l’Airbus A380 aurait compris 36 000 pieds et amorçait sa descente, alors que celui d’Air Seychelles a pris de l’altitude. Les deux se sont alors retrouvés sur la même ligne.
C’est grâce au TCAS, un système automatique de prévention de collision, que le crash a été évité. Le pilote d’Air Seychelles a effectué une manoeuvre en tournant sur sa droite pour éviter ce qui aurait pu être l’une des plus grandes catastrophes aériennes entre deux appareils civils. Le pilote d’Air Seychelles a déposé un rapport à l’aviation civile mauricienne, et aux autorités concernées. De son côté, la compagnie Emirates a initié une enquête interne sur cet incident.