L'Aviation Day est tenu au Sugar Beach Hotel

L’Aviation Day, organisé par l’International Air Transport Association (IATA), Air Mauritius et différents “airline partners”, ce mardi 18 septembre, a permis de réunir des acteurs de ce secteur. Et, surtout, d’évoquer les défis et les difficultés qui jalonnent cette industrie.

« Pour réussir dans cette industrie, il faut baisser les prix et la taxe », a déclaré, devant des membres du gouvernement, Alexandre de Juniac, directeur général de l’IATA et ancien CEO d’Air France. « L’aviation est une industrie qui n’est jamais à labri de rien, mais il en va de soi que c’est une industrie de liberté », a-t-il ajouté.

L’assistance attentive aux explications des intervenants qui, dans l’ensemble, ont tracé les grandes lignes des défis à relever

L’évènement a aussi rappelé l’importance de l’aviation pour Maurice qui, selon Arjoon Suddhoo, chairman de MK, « must fight current issues challenging the industry ».

Les défis majeurs à relever concernent, entre autres, l’achat d’aircrafts de nouvelle génération — qualifiés de « phenomenal investment for small islands » —, la compétition entre les compagnies aériennes, le prix du pétrole et de la main d’oeuvre.

« Il est essentiel de rester dans la course », a soutenu le chairman.

Alexandre de Juniac a, lui, affirmé que Maurice « excelle » dans le domaine de l’aviation, soutenant que l’île « est un des pays africains au top du classement de l’industrie de l’aviation ». Pour lui, « Mauritius can be proud of its security airline ».

Le Premier ministre donnant un discours devant les différents acteurs de l’industrie de l’aviation

Le Premier ministre Pravind Jugnauth, lors de son allocution, a estimé que « Maurice a le potentiel d’exceller dans le domaine de l’aviation », ce qui permettra « d’attirer des partenaires de haut niveau dans ce secteur ».

Le chef du gouvernement a, notamment, rappelé les mesures prises pour renforcer la sécurité à l’aéroport de Plaisance, grâce aux nouveaux équipements technologiques acquis.

Pravind Jugnauth a attiré l’attention sur « le nombre croissant “d’aircraft movements”  » dans le pays et, dès lors, la hausse du nombre de touristes. A noter que le ministre du Tourisme, Anil Gayan, était également présent.