Plusieurs jours après avoir été cloué au sol en raison d’un problème technique, le premier A350 acquis par la compagnie d’aviation nationale, Le Morne, a repris du service durant la semaine écoulée.

Son indisposition avait causé des perturbations dans la programmation des vols d’Air Mauritius, notamment entre l’aéroport SSR et celui de Charles de Gaulle, mais “tout est rentré dans l’ordre”, affirme-t-on chez Air Mauritius qui parle de retard cumulé dans les vols et non d’annulation de vols. Mais auprès des passagers, du personnel navigant à qui on a fait appel – en vacances ou dans leur jour de repos –, ces perturbations ont été largement ressenties.

D’autant qu’en sus de la panne sur l’A350, l’arrivée d’un A330 en provenance de Perth, victime d’un bird strike, la semaine dernière, a dû être reprogrammée sur un A340. Air Mauritius rassure qu’à ce jour, les vols sont rétablis et surtout que Le Morne se porte bien. Selon la compagnie d’aviation nationale, l’A350 était cloué au sol pour des raisons de révisions techniques, suivant un “service bulletin” réclamé par Airbus après un souci mineur survenu sur l’avion, comme c’est le cas fréquemment pour d’autres modèles.