• Le vol MK 042 de samedi soir, avec un train d’atterrissage défectueux, a repris son vol à destination de Londres hier soir

La série noire se poursuit au sein de la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius. Le vol qui devait quitter New Delhi hier matin, pour mettre le cap sur Maurice, est en effet toujours immobilisé sur le tarmac de l’aéroport indien. D’autre part, le vol MK 042 d’Air Mauritius en partance pour Londres avait été forcé de faire demi-tour samedi soir après que le commandant ait constaté un problème technique.

Des passagers d’Air Mauritius, qui devaient rentrer de l’Inde depuis hier, sont mécontents devant l’absence d’informations sur la panne affectant l’avion d’Air Mauritius ou encore la durée des réparations. « Dimanche marin, très tôt, nous nous sommes rendus à l’aéroport pour le “check-in”. Nous avons dû attendre pendant plus de trois heures sans aucune information pour ensuite apprendre que le vol MK 745 n’allait pas décoller en raison d’ennuis techniques. On nous a informés que le vol avait été reprogrammé pour ce lundi matin », a déclaré un des passagers mécontents au Mauricien. « Nous étions de retour à l’aéroport de New Delhi ce matin. Et après plus de trois heures, nous avons appris que le départ avait été annulé en raison de cette panne, dont nous ne connaissons toujours pas la nature. C’est une façon des plus inélégantes de traiter des passagers, pour dire le moins », ajoute-t-il, rappelant que certains passagers sur ce vol ne jouissent pas d’une bonne santé.

D’autre part, l’A340 qui avait connu des problèmes de trains d’atterrissage, au départ du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, a pu quitter le pays dimanche à 23h à destination de Londres. L’A340 d’Air Mauritius avait décollé samedi à 23h28. Toutefois le commandant de bord avait, peu après le décollage, constaté que le train d’atterrissage n’arrivait pas à se rétracter.

Les procédures prévoient que cette opération ait lieu à une altitude donnée et que dans une telle situation, l’avion ne peut effectuer un long trajet. Ce qui a amené le commandant à prendre la décision de retourner à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam. Dans le but d’assurer un atterrissage en toute sécurité, il a fallu que l’appareil se débarrasse d’une certaine quantité de carburant de manière à réduire son poids. Ce qui fait que l’A340 a fait plusieurs tours au dessus l’océan avant de regagner la piste d’atterrissage dimanche vers 1h30.

Un communiqué d’Air Mauritius, publié dans la soirée de dimanche, explique que les 295 passagers ont été informés de la situation. Certains ont choisi de se rendre dans un hôtel tandis que d’autres ont décidé de rentrer chez eux jusqu’à nouvel ordre. Les réparations ont été effectuées dans le courant de la journée de dimanche. L’appareil a repris son envol dans la soirée vers 23h. La compagnie d’aviation locale a présenté ses excuses pour les inconvénients causés aux passagers et souligne que la sécurité des passagers « constitue une priorité ».