Rares sont ceux qui peuvent pénétrer sa caverne d’Ali Baba. Pour Avisha Tessa Lokhun, cette pièce est un espace où elle s’adonne à sa passion pour la décoration. L’habitante de Petit Raffray consacre pratiquement tout son temps libre à ses créations, minimalistes et épurées, essentiellement des objets et des meubles qu’elle récupère et transforme pour leur donner une deuxième vie. Elle présente à Scope une partie de sa collection.
Détournement, récupération, recyclage, amas de branches, gants, peintures, vernis, papiers sablés, entre autres. Dès que ses yeux rencontrent de vieux objets, son imagination se met en ébullition. Rien ne se perd. Rien ne finira à la poubelle sans qu’elle ait essayé de leur donner une autre vie. Une nouvelle utilisation.
Bienvenue dans le petit monde de la récup d’Avisha Tessa Lokhun. Un univers artistique qui étonne plus d’un. Surtout quand on sait que la jeune femme a étudié la biologie. Dans son atelier, aménagé sur le palier de sa chambre à l’étage de la demeure familiale à Petit Raffray, elle semble prendre du plaisir à inventer des formules. Sauf que nous sommes ici bien loin de la science. C’est la décoration qui prime. Ou plutôt l’art de faire l’alchimie entre le vieux, le vécu et l’envie de conserver.