La United Nations Association (UNA) Mauritius se dit en faveur du projet de loi sur l’avortement dans des cas spécifiques. C’est ce qu’a affirmé Dewendra Vikram Dookna, vice-président de l’association mauricienne, lors d’une récente conférence de presse à Port-Louis. Selon un sondage fait auprès de ses membres en août 2011, 61 % se sont prononcés pour l’avortement.
« UNA-Mauritius fully supports the government initiative to allow abortion in certain crucial cases. It will surely bring some relief to the women who are in need to go through this chapter », fait-elle ressortir dans un document remis à la presse lors de cette rencontre. La UNA Mts compte 500 membres individuels et un millier d’associations et d’organisations qui lui sont affiliées, fait ressortir son président, Rashad Daureeawo, nouvellement nommé Haut commissaire de Maurice au Pakistan. Il indique que l’association porte un intérêt particulier à la question depuis une dizaine d’années. D’autant que « de nombreux membres ont eu à faire face à des difficultés liées à la question. Au vu de ces circonstances difficiles, l’association a fait un sondage auprès d’eux en août 2011 et 61 % se sont prononcés pour », a fait ressortir M. Daureeawo, indiquant que 30 % se sont prononcés contre et 9 % se sont abstenus. « Les résultats ont été encourageants », commente-t-il. Selon lui, le gouvernement a fait des efforts spéciaux en soulignant toutefois que les risques d’abus sont là.
Répondant à une question de la presse, la vice-présidente du conseil des jeunes et des étudiants de l’association locale, Rubna Daureeawo Daood, précise : « Nous ne parlons pas de l’avortement en général mais bien des cas spécifiques. Nous pensons que le gouvernement a mûrement réfléchi à ce sujet avant de venir de l’avant avec un projet de loi et que des dispositions seront prises pour qu’il n’y ait pas d’abus. It is fully justified. »
À une autre question de la presse, le président note qu’il y a une dizaine de jeunes médecins au sein de l’association et que des discussions ont eu lieu avec les membres sur le sujet.
M. Dookna devait ajouter que la question fera toujours débat et il faut faire l’éducation de la masse pour qu’il comprenne l’importance d’une telle loi. Il fait un parallèle avec le projet de distribution de méthadone, qui, à ses débuts, a provoqué beaucoup de grincements.
La conférence de presse comprenait plusieurs autres volets dont la présentation du nouveau Haut commissaire de Maurice au Pakistan et actif auprès de l’association pendant 35 ans. Un hommage a aussi été rendu au défunt Harold Chan Lam, président d’honneur de l’UNA Mts. M. Chan Lam a été actif pendant 20 ans au sein de l’association. M. Daureeawo fait ressortir que le collège London, dont M. Chan Lam a été le fondateur, a accueilli de nombreuses activités de la UNA Mts depuis ses débuts en 1950. L’association présente ses sympathies à la famille Chan Lam.