Certains propos de Devanand Ritoo lors de son discours à la Sports Award Gala Night, mercredi dernier, n’ont pas plu à Philippe Hao Thyn Voon. Le président du Comité olympique mauricien (COM) s’est senti visé par le ministre de la Jeunesse et des Sports et s’insurge devant le manque de considération à son égard lors du cocktail tenu avant la remise des récompenses.
Philippe Hao Thyn Voon se veut catégorique. « Cette soirée de récompenses n’était pas le forum approprié pour que le ministre vienne régler ses comptes. Il est malheureux qu’il ait employé un tel ton, et cela a gâché la soirée. Je me suis senti humilié et mal à l’aise ».
Pour rappel, au cours de son allocution, Devanand Ritoo avait évoqué la Sports Act qui, à son avis, « se veut surtout être un rempart solide pour contrecarrer la prolifération des fédérations et des clubs fictifs qui empoisonnent notre mouvement ».
Concernant la feuille de route émise par le Comité international olympique (CIO), le ministre avait ensuite soutenu avoir pris ses responsabilités. « Nous avons ainsi pu éviter toute sanction injuste qui, nous le savons bien, aurait fait plaisir à une minorité silencieuse ».
Toutefois, il ne s’est pas appesanti sur cette « minorité silencieuse ». Reste que vers la fin de son allocution, il avait de nouveau fait allusion à ces fédérations dites fictives. « Je ne reconnaîtrai que les fédérations qui sont réelles, qui pratiquent des activités continuelles, qui ont des structures appropriées avec des pratiquants et des clubs, et non autrement ».
Vu la situation conflictuelle qui existe entre les deux hommes forts du sport mauricien, on se demande si le président du COM ne va pas donner la réplique au cours du dîner prévu demain soir dans un restaurant au Caudan Waterfront dans le cadre du passage du Queen’s Baton Relay à Maurice au cours du week-end.
Entre-temps, Philippe Hao Thyn Voon soutient qu’il était présent à la soirée de récompenses « uniquement pour les athlètes ». Pour ce qui est de la réception, il affirme avoir été ignoré par tous ceux présents, notamment les cadres du ministère de la Jeunesse et des Sports. « Personne ne m’a pris en considération et je me suis senti ridicule ».
Par ailleurs, en tant que membre de l’Association mauricienne de tennis de table, il fait part de son incompréhension qu’aucun pongiste n’ait été nominé, alors que dans certaines catégories rien que les noms de deux ou trois sportifs avaient été retenus par le panel.
Dans un autre ordre d’idées, le président du COM est revenu sur sa récente mission à Kuala Lumpur en Malaisie, où il avait assisté à l’assemblée générale annuelle de la Commonwealth Games Federation. La décision a été prise que les différentes fédérations représentées aux Jeux du Commonwealth prévus à Gold Coast City en Australie en 2018 bénéficieront d’une aide.
Cette aide consistera en un programme de développement de chaque discipline et des stages et sera effective à l’issue des prochains Jeux du Commonwealth prévus à Glasgow en Écosse en juillet-août prochain. Il est à noter que Philippe Hao Thyn Voon était accompagné de Vivian Gungaram, secrétaire général du COM, au cours de ce déplacement.