Les stayers ont rendez-vous une dernière fois pour découdre du titre de champion. C’est Vettel qui mène le bal après ses deux succès. Toutefois, rien n’est acquis car Diamond Light (10 points) peut toujours terminer en tête si d’aventure Vettel (14 points) ne termine pas parmi les deux premiers. Attention aussi à Skippyjon Jones (13 points), qui peut toujours jouer les trouble-fête. Mais notre préféré reste Diamond Light.
On a choisi Diamond Light parce qu’il n’a pas été ridicule à l’entraînement. Il a tiré une bonne ligne, ce qui pourrait lui permettre de ne pas être trop distancé dans le parcours. Vettel devrait se positionner en tant que leader et essayer d’imposer le même genre de rythme qui lui a permis de remporter ses deux dernières courses. Cependant, il a été pénalisé au poids et pourrait être titillé par l’un de ses adversaires.
En prenant note des entrées de la course, on avait été  surpris de la présence de C Major. Ce dernier retrouve la compétition après avoir saigné à l’entraînement il y a un mois. Comme son engagement a été confirmé dans ce Groupe 2, on déduit qu’il veillera que le rythme ne baisse pas durant le passage de la ligne droite pour la première fois. Car c’est dans cette partie que Vettel a tendance à réduire le tempo avant de débouler dans le dernier kilomètre.
Reste maintenant à savoir si C Major pourra agir en chien de garde. Mais cette tâche pourrait incomber à Greys Inn Control, qui a déjà montré du pas dans son pays d’origine. Toutefois, on ne sait pas encore s’il possède de la tenue et si son entraîneur a opté pour la position tête et corde.
Skipyjon Jones n’est pas bien placé dans les stalles et on le voit surtout voyager avec le nez au vent ou faire l’extérieur durant tout le parcours. Il n’est pas impossible qu’il soit repris et placé en queue de peloton. Quelle que soit la tactique qui sera choisie, sa tâche ne s’annonce pas facile.
Bastille Day est le second représentant de la casaque bleu électrique et écharpe rouge. Il avait échoué de peu à sa dernière tentative et peut aspirer à mieux. Cependant, il faut concéder qu’il aura un lot plus difficile à mater cette fois sur un parcours qui n’est pas nécessairement à son avantage.
Chez Gilbert Rousset, c’est Pont D’Avignon qui a été choisi. Ce sera sa toute première participation sur le parcours. On n’est pas convaincu de sa tenue après avoir jeté un coup d’oeil à sa lignée. Mais avec 53 kg, son entourage s’est sûrement dit pourquoi ne pas tenter le coup, d’autant qu’il a gagné sur 1850m avec une certaine marge. Sa dernière tentative peut être considérée comme une course de rentrée car il n’avait pas couru depuis un certain temps. Force toutefois est de reconnaître qu’il aura affaire à forte partie.
Parceval, lui, semble avoir retrouvé la bonne mesure, avec trois bonnes dernières courses. Il lui reste toutefois à démontrer qu’il peut aussi bien faire à ce niveau de la compétition.
Au final, on reste persuadé que Diamond Light peut faire la différence cette fois.