A peine remis des émotions de la Coupe d’Or que les turfistes se voient proposés une course de Groupe 2 avec comme têtes d’affiche quelques-uns des meilleurs stayers de l’île, dont Vettel, le lauréat de notre Ruban Bleu cette saison. En ce dernier, l’entraînement Gujadhur a une belle occasion de rebondir après la journée blanche de samedi dernier. Nous ferons de lui notre favori tout en ne négligeant pas pour autant les chances des bottom weight Parceval et Pont D’avignon qui recevront chacun 7,5kg du porte-drapeau de l’entraînement Gujadhur, qui auront aussi de belles cartes à jouer surtout par piste molle.
Nanti du “4” dans les boîtes de départ, Vettel tentera d’adopter à nouveau sa tactique favorite, qui est d’imposer sa loi. En effet, ce galloper a démontré, lors de ses deux dernières victoires, ce dont il est capable quand on le laisse faire à sa guise. Reste que le porte-drapeau de l’entraînement pourrait trouver sur sa route quelques concurrents susceptibles de le titiller sur les premiers furlongs de l’épreuve. À ce titre, on a en tête C Major qui est doté d’un bon pas initial et aussi Greys Inn Control qui aura pour lui de partir à la corde et qui s’est montré plus à son affaire quand il a pu évoluer avec le pas. Le pensionnaire de l’établissement Merven, confié à Swapneel Rama, tente le pari osé de reprendre la compétition sur 2200m alors qu’il avait saigné à sa dernière sortie. Insistera-t-il pour prendre les devants? Nous pensons que non. Le même raisonnement s’applique au poulain de Rameshwar Gujadhur qui pourrait faire travailler Vettel sur la partie initiale avant d’opter de s’asseoir sagement en deuxième position. En conclusion, nous pensons que même en la présence de ces deux chevaux, la monture de Callow devrait se retrouver aux avant-postes.
Avec Vettel à l’avant, les finisseurs, plus particulièrement les deux bottom weights cités plus haut, n’ont pas intérêt à se laisser distancer afin de garder leurs chances intactes. C’est ainsi qu’on prévoit de les voir moins décrochés afin d’être bien placés lorsque le sprint sera lancé. La tenue de Parceval ne fait point de doute. Complètement retrouvé ces derniers temps, nous le voyons capable de causer un upset dans cette épreuve, d’autant que la forme de son écurie plaide en sa faveur. En revanche, Pont D’avignon s’aventurera pour la première fois sur le parcours du jour. Mais vu le style dans lequel il s’est imposé sur 1850m lors de la 19e journée, nous pensons qu’il a la distance dans sous les sabots. Sa dernière course doit être prise comme une mise en jambes car il revenait après un petit repos. Il nous a paru plus en verve au training et avec son écurie plus que jamais engagée dans la course au titre, il serait imprudent de prendre sa candidature à la légère.
Diamond Light et Skippyjon Jones sont les deux autres chevaux qu’on attend de voir se manifester au finish. Diamond Light s’est bien repris dans la “revanche” du Maiden après sa décevante prestation dans le Ruban Bleu. Le poulain de Shailesh Ramdin a paru sur la montante au training. Cependant, ses chances dépendront de l’état de la piste car avec le top weight de 61kg sur le dos, sa tâche ne s’annoncera pas de tout repos si la piste reste molle à 3,0 unités (ce qu’indiquait le pénétromètre à l’heure où nous mettions sous presse). Il en est de même pour Skippyjon Jones qui a démontré ses limites au delà des 2050m selon les dires de Swapneel Rama.
Il reste Ice Axe et Bastille Day. Le premier nommé pourrait tenter quelque chose en courant avec le pas mais il devrait au préalable surmonter le handicap de sa mauvaise ligne. Bastille Day a effectué un bon retour à la compétition lors de la 27e journée. Cheval au pied délicat, l’état de la piste pourrait l’avantager mais sa tenue est sujette à caution.