Jean-Luc Marianne, un maçon habitant à Camp-Bombye, région de Forest-Side, a été condamné par le magistrat Raj Pentiah siégeant en cour criminelle intermédiaire à quatre ans de prison. Il avait plaidé coupable d’avoir infligé des coups et blessures ayant causé la mort de son frère, Jacques Désiré Marianne. Il n’avait toutefois aucune intention de le tuer, a-t-il indiqué en cour quand il a exprimé des remords.
Tout s’est passé le 21 janvier 2007. Une dispute a éclaté entre les deux frères, avec pour origine le désordre dans lequel se trouvait leur maison, les deux habitant sous le même toit. L’accusé a reproché à son frère son laxisme face à une telle situation, d’autant plus que l’épouse de l’inculpé était souffrante ce jour-là. A un certain moment, ne pouvant se contrôler, l’accusé a pris un couteau et a asséné des coups à son frère à l’estomac.
Des policiers, mandés sur place, ont noté que le corps inerte de Jacques Désiré gisait dans une mare de sang. Le SAMU a été appelé et à son arrivée, le médecin du service ambulancier a constaté que le blessé avait déjà rendu l’âme.