Depuis quatre ans, du 20 décembre au 10 janvier, les Christmas Crapauds vont dans des homes partager la joie du chant et de la danse avec des personnes âgées. Cet acte gratuit et volontaire initié par le musicien Jeff Lingaya a entraîné au fil des ans une vingtaine de bénévoles qui animent ces petites fêtes qui font chaud au coeur. Et nos aînés adorent chanter et même danser, pour peu qu’on les y incite un peu…
« Mon rêve, nous confie Jeff Lingaya, serait que les Christmas Crapauds soient copiés le plus possible par le plus grand nombre de volontaires pour qu’il y ait des fêtes dans tous les homes de Maurice. » À voir l’enthousiasme des dames qui se mettent à chanter et même à danser quand les Christmas Crapauds leur rendent visite, on ne peut qu’y souscrire.
Le petit noyau dur de cette équipe sait chanter et jouer d’un instrument. Ils ont créé un répertoire de chansons à fredonner, chanter à tue-tête et même à danser pour pouvoir animer de petites fêtes pendant deux bonnes heures dans les homes. Variété occidentale, séga mauricien et chansons indiennes composent ce répertoire festif qui fait l’armature de la fête. Et quand ils jouent le séga, bien souvent les dames se lèvent pour danser.
Ensuite autour de ce noyau dur, les autres volontaires apportent chacun leur petite touche en invitant les pensionnaires à danser, chanter ou simplement à partager leurs impressions. « Le principe, nous explique Dominique Merven, est aussi que chaque volontaire trouve sa place et joue son rôle dans la fête de sorte que le maximum de gens y trouvent du plaisir. Il peut faire le clown, se décorer, faire la conversation, ou inviter quelqu’un à danser… »
Une vingtaine de personnes gravitent autour de ce projet, l’essentiel étant que six ou sept soient disponibles aux différents rendez-vous fixés dans les homes. « Nous avons choisi des chansons dont tout le monde connaît le refrain, explique encore Jeff Lingaya, ce qui fait que n’importe qui peut venir s’associer à cette initiative, et chanter avec nous. Nous accueillons aussi d’autres talents, comme par exemple ce nouveau membre qui nous a proposé un numéro de marionnettes. Le plus important aussi est de s’adapter au contexte et aux demandes des gens que nous rencontrons au cours de ces visites. » Souhaitons qu’en 2012, le rêve de Jeff se concrétisera et une mouvance de bénévoles ira apporter de la gaieté dans tous les homes du pays.