Selon Paul Bérenger, Pravind Jugnauth et lui se sont rencontrés pour discuter une première fois de la réforme électorale. Ils ont passé en revue leurs positions respectives à ce sujet en tenant en ligne de compte celles adoptées en 2004/2005. De nouvelles rencontres sont prévues mardi sur une base élargie. Les leaders du MMM et du MSM consulteront d’abord leurs partis respectifs. Il a aussi été question lors de la rencontre d’hier des rapports de forces au Parlement et « du neo-transfugisme infecte que le Parti travailliste a pratiqué ces derniers jours et que nous condamnons ».
Paul Bérenger a déclaré qu’une alliance éventuelle MMM-MSM n’a pas été discutée car elle n’est pas d’actualité « du moins pour le moment ». Pravind Jugnauth a également confirmé que les discussions étaient axées sur la réforme électorale , « un sujet d’une importance nationale et important pour la démocratie ».
« Je suis confiant que malgré les positions adoptées dans le passé nous serons en mesure de trouver un consensus. La nouvelle configuration parlementaire, après que le Parti travailliste nous a mis à la porte, a aussi été évoquée. Nous nous préparons donc pour la prochaine rentrée parlementaire », a dit le leader du MSM. Pravind Jugnauth s’est élevé contre « la façon de faire du Ptr pour débaucher les parlementaires et les moyens déployés. Je mets en garde certains officiers du gouvernement… »