Rebondissement dans la saga qui entoure les allégations sur une possible disparition de 150 000 USD (Approx: Rs 4.5 millions) dans les comptes de l’Association mauricienne de Badminton (AMB). Après la déposition faite par le président sortant, Bassir Mungroo, à la CCID, la lettre des joueurs sous le Collectif Badminton Maurice, la Mise en Demeure de Raj Gaya contre Bassir Mungroo, la rencontre du ministre de la Jeunesse et des Sports avec les joueurs et les responsables de l’AMB, voilà que cette fois c’est le Comité Olympique de Maurice qui ajoute son grain de sel. Selon Philippe Hao Thyn Voon, le COM a décidé de demander à la Fédération Internationale de Badminton et la Confédération Africaine, le droit de mener une enquête pour tirer cette affaire au clair.
«Le Comité Olympique est sollicité de partout pour trouver la vérité dans cette affaire de disparition de quelque 150 000 USD. Ces sollicitations sont venues, d’abord de l’ex-président de la fédération Bassir Mungroo, puis des joueurs et des parents des joueurs. Face à ces demandes, le COM ne pourrait rester sans rien faire et  j’ai décidé de solliciter pour la part la fédération internationale et la confédération africaine, le droit de mener une enquête», a expliqué hier matin au téléphone le président du COM. A Week-End, il explique qu’ à ce jour, il n’a toujours pas reçu aucune directive de la part de ces deux instances.
Par ailleurs, le ton est monté d’un cran entre l’Association mauricienne de Badminton et les joueurs réunis au sein du Collectif Badminton de Maurice. Dans un courrier en date du 9 octobre et portant la signature du président, Sharma Nundah, il est indiqué aux joueurs que la fédération envisage sérieusement des actions en diffamation contre toute personne «who have and are causing annoyance and is affecting the reputation of the Associations […]», peut-on lire dans cette lettre. On peut également lire dans ce même courrier que l’AMB se prépare à tout tentative de la police de mener une enquête et a même cherché des conseils à ses avocats.
CBM: 59 signatures
Mieux la fédération a informé à Christopher Paul, qui a pris la tête du Collectif Badminton de Maurice, que leur lettre a été envoyé à la police pour une enquête  «pertaining to all the signatures on the said letter, which do not contain the necessary identity numbers and also as to the validity of the organisation called Collectif Badminton de Maurice.» Pour rappel, les joueurs voulaient savoir dans une lettre en date du 2 octobre, des explications sur l’absence de ces 150 000 USD dans les caisses de l’AMB.  «In the interest of our sport, in the interest of the reputation of our federation and related parties, and in the interest of transpirancy…», dira ces joueurs, des réponses aux questions suivantes sont réclamées.
Notamment (a) Des explications sur le transfert des fonds de 2011 à 2017, (b) un audit des comptes sur le comment l’argent de la CAB a été dépensé et (c) pourquoi ces sommes ne figurent pas dans les comptes de la fédération. Cette lettre, dont l’AMB met en doute certaines signatures, avait été signé par quelque 59 joueurs.
Pour l’heure, on ne sait pas encore où se situe l’enquête de la police dans cette affaire.