Ce matin, la badiste mauricienne Kate Foo Kune s’est qualifiée pour la finale du simple dames du tournoi individuel des championnats d’Afrique qui se tiennent au centre national à Rose-Hill.
Unique rescapée mauricienne des quarts de finale aux dépens de sa coéquipière Yeldy Louison 21-9, 21-5, Kate Foo Kune a battu 21-18, 21-16 l’Égyptienne Hadia Hosny, ancienne championne d’Afrique de l’épreuve. Elle devait affronter en finale, prévue à partir de 17h cet après-midi, la Nigériane Grace Gabriel, qui a disposé de la Sud-Africaine Michelle Butler-Emmett sur le même score de 2-0.
Interrogée après son match, la Mauricienne a déclaré qu’elle s’attendait « à un match plus accroché finissant en trois sets mais, luckily, j’ai gagné en deux sets et je serai moins fatiguée pour la finale. Ce sera mon deuxième face-à-face avec Grace Gabriel depuis le début du tournoi et je vais tout donner. »
Deux paires mauriciennes tout au moins, en l’occurrence celle du double dames composée de Shama Aboobakar et Yeldy Louison et celle du double hommes avec Aatish Lubah et Julien Paul, frappaient elles aussi aux portes de la finale ce matin. Les Mauriciennes étaient aux prises avec les Sud-Africaines Michelle Butler-Emmett et Jennifer Fry, alors que Lubah et Paul défiaient les Sud-Africains Andries Malan et Wilhem Viljoen. Mais pour les deux paires mauriciennes, la partie s’annonçaient rude et indécise face à des adversaires très difficiles à mater.
Le tournoi individuel qui a débuté dimanche a fait comme attendu de nombreuses victimes dans le camp mauricien en simple hommes et simple dames. La plupart ont chuté avant les quarts de finale, Kate Foo Kune et Yeldy Louison étant les seules à avoir pu franchir ce cap. Mais se retrouvant par la suite opposée l’une contre l’autre, c’est Kate Foo Kune qui accéda finalement au dernier carré. Leur face-à-face dans le bas du tableau garantissait la présence tout au moins d’une Mauricienne en demi-finales. Les quatre autres joueuses mauriciennes qui étaient en action, Aurélie Allet (jr), Shama Aboobakar, Shaama Sandoyea et Rheea Dookhee, ont toutes chuté.
Reste que dans le haut du tableau, la Nigériane Grace Gabriel et la Sud-Africaine Michelle Butler-Emmett ont vite fait le ménage. Les deux adversaires croisaient le fer ce matin pour une place en finale. Et c’est la Nigériane qui s’est imposée.
Dans le tableau du simple hommes, les cinq joueurs mauriciens en lice ont également tous pris la porte de sortie dès les premiers tours, à l’image de Julien Paul, Kiran Baboolall, Neeresh Ramtohul, Aatish Lubah (jr) et Saheer Ramrakha. L’opposition était comme attendu vraiment rude dès le départ. C’est ainsi que les quatre prétendants qui ont émergé en demi-finales sont les Nigérians A. Adamu et Jinkam Ifraimu, qui se retrouvent dans les deux extrémités du tableau, et les deux Sud-Africains Prakash Vijayanath et Jacob Maliekel qui occupent le milieu du tableau.
Autant dire que la finale prévue cet après-midi pourrait donner lieu à un duel uniquement entre sud-africains ou nigérians, sauf si ce sont Maliekel et Adamu qui se qualifient aux dépens de leur adversaire respectif.