La sélection mauricienne de badminton est à peine établie qu’elle fait l’objet de contestations de la part de deux joueurs appelés à jouer le rôle de remplaçants. Une situation que l’Association mauricienne de badminton est appelée à gérer à trente-neuf jours des Jeux des îles.
Les deux contestataires estiment que jouer les remplaçants au sein de l’équipe n’est pas ce qui leur convient le mieux, déclare Raj Gaya, le secrétaire général de l’AMB. Mais il concède toutefois qu’il s’attendait à ce genre de réaction.
« Comme d’habitude, la sélection ne fait pas que des heureux. Shaama Sandooyea et Kiran Baboolall en sont les principaux concernés. Mais nous ne pouvons intervenir puisque c’est une décision prise par le directeur technique national. Si le DTN a justifié sa sélection en avançant des raisons techniques, nous n’avons pas le droit d’interférer. Nous sommes désolés. Le DTN a tranché seul. Nous, dirigeants, nous nous gardons d’intervenir ni d’user de notre influence dans les affaires techniques », insiste Raj Gaya.
C’est mercredi dernier que la sélection mauricienne fut arrêtée. Pour rappel, elle est composée dans l’ordre de Julien Paul, Aatish Lubah, Christopher Paul, Sahir Edoo, Shaheer Ramrakha, Yoni Louison (réserviste : Kiran Baboolall), ainsi que Kate Foo Kune, Yeldy Louison, Shama Aboobakar, l’expatriée Nicki Suan Im Chan Lam (Angleterre), Aurélie Allet, Reeha Dookhee (réserviste : Shaama Sandooyea).
Mais si le choix des quatre principaux éléments de chaque genre était virtuellement fait, il restait trois joueurs pour les deux places restantes en masculin et féminin, soit Kiran Baboolall, Shaheer Ramrakha, Yoni Louison, ainsi qu’Aurélie Allet, Shaama Sandooyea et Reeya Dookhee. Le technicien indonésien, Annas Jauhari, a alors mis fin au suspense en établissant sa liste.
Toujours est-il que, selon Raj Gaya, tout n’est pas encore perdu, même si ce sentiment de mécontentement a été exprimé de manière virulente sur Facebook. Kiran Baboolall fera malgré tout partie de l’équipe qui participera à un camp d’entraînement de 21 jours prévu en Indonésie du 4 au 24 juillet. La sélection s’envolera le 3 juillet et sera de retour le 25.
Kate Foo Kune ne devrait pas rester avec le groupe jusqu’à la fin du stage, ayant prévenu qu’elle serait également engagée durant la même période aux Internationaux de Lagos (Nigeria) et à un tournoi en Russie. Quant à l’expatriée Nicki Suan Im Chan Lam, elle ne rejoindra la sélection que le 25 juillet à Maurice, n’ayant pu se libérer pour être du stage. Par contre, Shaama Sandooyea ne devrait pas fait partie du stage, nous dit Raj Gaya.
Le malaise est loin d’être réglé.