Encore aux prémices de leur carrière, les jeunes badistes Aatish Lubah et Julien Paul comptent désormais sur les équipements de la marque Dayal pour poursuivre leur progression. Conçus et fabriqués par l’Indien Yuva Dayalan, lui-même ex-joueur international, ces équipements haut de gamme rivalisent avec de grandes marques, nous dit Vishal Sawaram, représentant de la Dayal à Maurice et ancien joueur de la sélection nationale.
Les deux badistes mauriciens ont récemment effectué leurs débuts aux championnats d’Afrique seniors et aux Internationaux de Maurice au sein de la sélection nationale. Mais ils s’étaient également distingués cette année aux championnats d’Afrique juniors en Algérie en obtenant le titre du double hommes et aux Jeux de la CJSOI aux Seychelles où Maurice avait fait une razzia. A Alger, Julien Paul avait aussi enlevé le titre de double mixte avec Aurélie Allet, alors qu’Aatish Lubah avait été finaliste du simple hommes.
« C’est un plaisir pour Dayal de soutenir ces deux jeunes. Je les suis personnellement depuis quelques années et j’ai trouvé qu’ils avaient du potentiel. J’ai alors présenté leur cas au sponsor qui a accepté de le soutenir », s’enthousiasme Vishal Sawaram. « Pour qu’ils soient en mesure de rivaliser avec le haut niveau, il leur faut les meilleurs équipements. Cela leur permettra aussi de moins débourser. »
Les équipements qu’ils ont obtenus comprennent raquettes, sac d’équipements, survêtements et tenues de compétition. Selon Vishal Sawaram, les raquettes Dayal sont conçues avec la même technologie avant-gardiste que les grandes marques et offrent les mêmes avantages, sauf au plan du rapport qualité-prix, les raquettes Dayal étant moins chères, donc plus accessibles. « La maison mère est basée à Hong-Kong, mais la marque est aussi localisée en Inde, aux États-Unis, en Angleterre et depuis deux ans à Maurice », fait-il ressortir.