Les Championnats nationaux juniors de badminton, événement annuel de la fédération et initialement prévu au début des vacances scolaires du deuxième trimestre, n’auront pas lieu. Cette compétition a été annulée en raison des activités qu’organisera la Mauritius Sports Council (MSC) au Centre national de Badminton (Rose-Hill) durant cette période.
Un coup dur pour les jeunes badistes qui se préparent activement pour les Championnats d’Afrique juniors, prévus du 22 au 29 août au Maroc. La présélection est d’ailleurs composée de Kobita Dookhee, Shania Leung, Sephora Martin, Sendila Mourat et Ganesha Mungrah chez les filles et Alexandre Bongout, Melvin Appiah, Aatis Pultoo et Kabir Teeluck chez les garçons. « Nous espérons pouvoir envoyer quatre représentants en masculins, et quatre également chez les filles, mais cela ne dépend pas de nous. Toutes les cartes sont entre les mains du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) qui nous alloueront le budget et les ressources nécessaires », disent-ils.
L’entraîneur de la sélection nationale, Sahir Edoo, indique toutefois que l’annulation de ce tournoi n’affectera pas la préparation de ses poulains. « Nous pouvons encore organiser des tournois en interne. Certes, les joueurs auraient aimé s’affronter lors des Championnats nationaux, mais nous ferons avec, car cela fait partie des aléas. Nous sommes dans la dernière ligne droite de notre préparation et nous sommes actuellement en train de mettre les bouchées doubles pour être dans une forme optimale pour le rendez-vous continental ». Ce dernier ajoute que les séances d’entraînement vont monter en intensité au fil des jours. « Les badistes s’entraînent actuellement 10 fois par semaine, matins et après-midi, sauf le dimanche où ils sont en repos complet. Les mercredis et samedis, ils effectuent une seule séance dans la matinée. Les sessions durent deux heures environ. Il nous reste désormais à travailler et à peaufiner l’aspect tactique et les situations de jeu. »
Les badistes locaux n’iront pas au Maroc pour faire de la figuration. En effet, c’est l’or qu’ils iront chercher. Mais Sahir Edoo ne veut pas mettre de la pression sur ses joueurs. « Nous avons une équipe de jeunes âgés de 14 et 17 ans. Shania Leung est la plus jeune alors que Kobita Dookhee est la seule ayant atteint sa majorité. Mais nous avons une équipe très compétitive avec des badistes qui ont faim de victoires. Alexandre Bongoût n’a seulement que 15 ans alors que Melvin Appiah, Pultoo et Teeluck auront 17 ans. Je reste persuadé que dans quelques années, ils seront bien meilleurs. Au Maroc, le plateau s’annonce très relevé avec l’Afrique du Sud, l’Égypte et l’Algérie, qui ne viendront pas avec la fleur au fusil. Nous défendrons nos chances jusqu’au bout en donnant la pleine mesure de notre capacité. J’ai confiance en eux », a conclu Sahir Edoo.