Deux importantes décisions ont été prises en début du mois lors d’une réunion de la Fédération mondiale de badminton (BWF) à Quala Lumpur, Malaisie.
Il y a aura premièrement le projet d’implanter le badminton en milieu scolaire à l’échelon mondial pour en faire une discipline majeure. Puis, le lancement du projet connu comme le Coach Education qui vise à offrir une formation aux entraîneurs avec à terme l’obtention d’un diplôme pour différencier leur niveau de formation.
C’est ce que déclare Raj Gaya, qui a assisté à cette réunion en tant que membre de l’exécutif de l’instance mondiale et secrétaire général de la Confédération africaine de badminton. Il occupe ces deux postes depuis 1999. Cette réunion avait eu lieu du 1er au 3 octobre dans la capitale malaisienne. Le projet d’implanter le badminton en milieu scolaire sera lancé dans les États membres de la BWF, Maurice comprise, en diverses versions linguistiques, la première démarrant couramment le 20 en langue française au Maroc pour le continent africain.
Les versions anglophones, hispaniques et chinoises, entre autres, sont également prévues. « Ce projet s’adresse spécifiquement aux écoles et est destiné aux responsables d’éducation physique », précise le président de l’Association mauricienne de badminton. Les fondamentaux du badminton et autres techniques du jeu et règlements sont ainsi enseignés et adaptés à la langue locale et au système éducatif existant dans le pays.
L’autre projet s’adresse de manière plus générale aux entraîneurs fédéraux et de club. C’est un projet visant à structurer correctement la formation des entraîneurs, qu’ils soient de niveau 1, 2 ou 3. Cela permettra désormais de les différencier, estime-t-on. Ce projet sera lancé à Maurice en novembre en version anglaise durant le cours de formation d’entraîneurs qui sera organisé par la Solidarité olympique, nous dit Raj Gaya. Cette formation sera assurée par un expert britannique qui sera désigné par la BWF en fin de semaine, précise Raj Gaya. Pour l’heure, ils sont trois Britanniques en lice. Le président de l’AMB est rentré samedi dernier.
Par ailleurs, les tournois locaux reprendront courant novembre sitôt la période des examens scolaires passée.