Maurice a complètement raté son entrée dans les Championnats d’Afrique de badminton qui ont débuté dimanche à Benoni en Afrique du Sud. Comme cela ne s’était jamais arrivé avant depuis bien des années, les tenants du titre ont sombré 1-4 face à l’Algérie dans le groupe B du tournoi par équipes mixtes, le groupe de la mort, qui plus est composé du pays hôte et du Nigeria. Et hier justement, la bande à Kate Foo Kune a subi la loi du géant nigérian 2-3 avant de jouer son match contre l’Afrique du Sud aujourd’hui. Un match qui ne comptera que pour l’honneur vu qu’elle est déjà éliminée.
Maurice rentrera sans la moindre médaille du tournoi par équipes mixtes. Elle était condamnée à gagner contre le Nigeria et l’Afrique du Sud pour rester dans la course au titre ou tout au moins garder l’espoir de décrocher une médaille de bronze. Mais c’est un scénario imprévisible, voire indigeste, qui s’est produit dimanche face à l’Algérie. Et ce, bien que l’équipe mauricienne était plus que prévenue de la progression de ces “petites nations” sur la scène africaine depuis quelques années. Mais l’inévitable s’est produit et il lui reste maintenant à sauver l’honneur, ce qui est moins évident contre l’Afrique du Sud, tête de série du groupe B, avant d’aborder le tournoi individuel jeudi.
L’équipe d’Afrique du Sud, qu’on croyait pourtant diminuée car amputée des services de son multiple champion d’Afrique, Jacob Maliekal, et de Wilhem Viljoen, bras droit de son tandem du double hommes parti à la retraite, a quand même eu des ressources pour battre le Nigeria 3-2, alors que l’Algérie a également chuté 2-3 face au même pays, ne laissant à Maurice aucun espoir de médaille.
Dimanche, le double mixte mauricien alignant Kate Foo Kune-Aatish Lubah a perdu d’entrée 9-21, 17-21 contre la paire algérienne composée de Linda Mazri-Koceila Mammeri. Ce qui est pour le moins inconcevable compte tenu de l’expérience que détient cette paire mauricienne. Ensuite, c’est Julien Paul qui est passé à la trappe 12-21, 16-21 contre Adel Hamek. Kate Foo Kune a réussi à limiter les dégâts en s’imposant 21-15, 21-3 contre Halla Bouksani avant que le meilleur double hommes national composé de Julien Paul et Aatish Lubah ne se fasse surprendre 18-21, 24-22, 19-21 par Mohamed Abderrahime Belarbi-Adel Hamek.
Le dernier match comptant pour le double dames ne devait logiquement pas tourner en faveur de la paire Rheea Dookhee-Sendila Mourat étant donné que Maurice avait tout misé d’entrée sur le double mixte, puis le simple hommes, le simple dames et le double hommes pour faire la différence. En somme, elle a perdu tous les matches qu’elle s’attendait à remporter. Dookhee-Mourat a perdu 17-21, 16-21 contre Halla Bouksani-Linda Mazri.
Après leur victoire face à la tenante du titre, nul besoin de dire que les Algériens ont enflammé tout le giron et les réseaux sociaux de cette nouvelle en proclamant qu’ils étaient même devenus les nouveaux champions d’Afrique… En tout cas, cette déconvenue fera sûrement réfléchir l’équipe mauricienne !
À noter que le groupe A est composé de l’Égypte, du Zimbabwe, de la Zambie et du Botswana. Dimanche, l’Égypte a disposé 5-0 du Zimbabwe et la Zambie 5-0 du Botswana. Tout porte à croire que la finale devrait opposer l’Égypte à l’Afrique du Sud.