Les récents Internationaux de Maurice de badminton disputés du 16 au 19 juin ont permis aux juniors de se mettre en évidence en vue des prochains Championnats d’Afrique de la catégorie prévus du 22 au 29 août au Maroc. À ce jour, une présélection de huit badistes a été arrêtée. Elle sera finalisée vers la fin de juillet à l’issue d’un tournoi juniors qui sera tiendra durant les vacances scolaires.
Avec le retour au pays depuis lundi de la semaine dernière du directeur technique national, l’Indonésien Annas Jauhari, la préparation de cette présélectionnée devrait prendre un coup d’accélérateur. Celle-ci se compose d’Alexandre Bongoût, Melvin Appiah, Kabir Teeluck et Tejraj Pultoo (garçons) et Shania Leung, Rheeya Dookhee, Sandila Mourat et Séphora Martin (filles). Selon le vice-président de l’AMB, la sélection finale pourrait être ramenée à quatre garçons et trois filles « dépendant des fonds disponibles et du niveau des joueurs », affirme Raj Gaya. Le prochain tournoi juniors prévu durant les vacances scolaires s’annonce donc déterminant.
Du côte de la direction technique, on apprend que le coach indonésien a été convoqué jeudi dernier à une réunion où il a été mis devant ses responsabilité s’agissant de la préparation et des objectifs de cette sélection mauricienne juniors. « Nous savons tous et lui aussi que c’est pas grâce à lui que Maurice a obtenu de bons résultats l’an dernier aux Jeux des îles à La Réunion (7 médailles d’or) et aux Jeux d’Afrique à Congo-Brazzaville (2 or, 2 argent et 1 br). On lui a bien fait comprendre cela. »
« Donc, le véritable test sera les Championnats d’Afrique juniors puisqu’il s’est occupé de l’équipe juniors depuis maintenant une année. Si nos jeunes rivalisent au mieux au Maroc et réalisent de bons résultats, il pourrait alors aussi dire que c’est le sien », insiste Raj Gaya. Vu qu’il n’y aura pas de camp d’entraînement à l’étranger, les juniors devront s’affûter sur place, et on n’est qu’à plus d’un mois et demi de l’échéance.
Pour rappel, en 2014 au Botswana, Maurice avait décroché trois médailles d’or (simple hommes, double hommes, double mixte), une médaille d’argent (double dames) et deux médailles de bronze (équipes mixte et simple dames) par l’entremise des Julien Paul, Kounal Soubaroyan, Aurelie Allet et Shaama Sandoyeea. Cette précédente édition africaine coïncidait avec les Jeux d’Afrique Jeunes.