Les Championnats d’Afrique scolaires de Badminton ont connu leur dénouement mercredi dernier au centre national à Rose-Hill avec le sacre du collège Saint-Esprit chez les garçons et Eunice (Afrique du Sud) chez les filles. C’est par ailleurs le quatrième titre d’affilée remportée par l’établissement secondaire de la Ville des Fleurs.
Pour Julien Paul, l’un des badistes phares du collège St-Esprit, la victoire ne pouvait échapper à son équipe. « Nous avions une suprématie à faire respecter et c’est toujours un honneur que de défendre son établissement scolaire. C’est notre quatrième victoire d’affilée. Nous en sommes fiers », explique notre interlocuteur. Il est aussi revenu sur le niveau de la compétition, lui qui s’attendait toutefois à se mesurer à des adversaires beaucoup plus coriaces. « Une équipe zimbabwéenne était présente et c’est une bonne chose. J’espérais toutefois qu’il y aurait un plus grand nombre d’équipes pour ce rendez-vous mais je suis toutefois très content pour nous et c’est sûr que ce 4e titre de champion en appellera certainement d’autres », dit Julien Paul.
Stephan Beeharry, coach de l’équipe, a ,pour sa part, fait ressortir « qu’il y a un plus grand nombre d’équipes qui participe quand le tournoi se déroule sur le continent et non à Maurice. C’est dommage. Le déplacement des équipes est malheureusement limité par le manque de soutien financier et de sponsors », constate-t-il. À noter que le CSE compte dans ses rangs de grandes qualités, à l’instar de Julien Paul et Aatish Lubah entre autres. Ils ont dominé tour à tour l’équipe de Sir Abdool Raman Osman (SARO), Prince Adward du Zimbabwe et la BCA Team.
Du côté féminin, c’est la formation sud-africaine de Eunice qui l’a emporté, volant la vedette au Queen Elizabeth College (QEC). Les Sud-Africaines ont toutefois dû batailler dur pour terminer premières de la poule, prenant la mesure des Kenyanes de l’Oshwal Academy Nairobi (3-2), SSS Sodnac (3-2) et QEC. Étant à égalité après quatre matches, c’est la paire Johanita Sholtz/Lehandre Schoeman qui a fait la différence en double filles, prenant le mesure sur Shaama Sandooyea et Deepti Ramchurn, 21-10, 21-6. L’entraîneur sud-africain Chris Dednam est très heureux pour les filles car l’objectif est atteint.
« C’est une victoire importante pour les filles. Elles ne peuvent qu’être plus motivées à jouer au badminton d’autant que l’année prochaine, elles feront toutes les quatres parties de l’équipe (Lehandre Schoeman, Johanita Scholtz, Helaina Du Toit et Nel Aloise). C’est important de bénéficier de ce type de frottements pour progresser. Elles ne peuvent qu’en sortir grandies », observe Chris Dednam. À titre d’information, l’école de Eunice est basée à Bloomfontein. Au total, huit équipes se sont affrontées dans cette compétition avec quatre collèges mauriciens (CSE, QEC, SARO et le Sodnac SSS), l’équipe de la Badminton Confederation of Africa, l’équipe zimbabwéenne de Prince Edward, l’Oshwal Academy Nairobi du Kenya et l’Eunice d’Afrique du Sud.