La sélection mauricienne U15 de badminton n’est pas rentrée bredouille des championnats d’Afrique de la catégorie disputés du 25 au 31 août à Kampala en Ouganda. Elle est revenue avec huit médailles, dont l’or du double hommes du tournoi individuel ainsi que cinq médailles d’argent et deux de bronze. Une moisson toutefois inférieure à celle de l’édition précédente, où Maurice avait récolté trois médailles d’or au Cameroun en 2012.
Cette 5e édition a donné lieu à une belle bagarre entre Maurice et l’Afrique du Sud, les deux principales locomotives du continent de cette catégorie. Mais les Sud-Africains se sont avérés une fois de plus les plus forts en s’imposant toujours sur le fil 3-2 pour enlever le titre par équipes le 28 août au MTN Lugogo Hall. La présence de Johanita Scholtz, 14 ans, pilier de équipe sud-africaine, a assuré la victoire aux siens.
La paire sud-africaine Scholtz-Reginald remporta d’entrée le double mixte 21-19, 21-9 contre les Mauriciens Khabir Teeluck et Angum Rassoolkhan. Mais dans le simple hommes qui suivit, Alexandre Bongoût, 13 ans, égalisa et éclipsa totalement son adversaire Kaleb, lui faisant concéder une lourde défaite en deux sets. Toutefois, Johanita Scholtz enleva comme prévu le simple dames, alors que Maurice rétablissait l’équilibre avec deux victoires partout en remportant le double hommes.
Dans le double dames qui départagea les deux équipes, la paire sud-africaine Van der Merwe-Jubilile n’eut aucune peine à contrôler le match du début à la fin, offrant ainsi le titre à leur équipe 21-12, 21-8 malgré la combativité démontrée par les Mauriciennes Séphora Martin et Anjum Rassoolkhan.
Le team manager de l’équipe sud-africaine, Klass Visser, était ravi après le sacre. Il confiait que son son équipe était à la fois survoltée et soulagée. « Nous avons ressenti beaucoup de pression à vouloir remporter ici le titre par équipes après celui de 2012. Comme toujours, ce fut un grand défi d’affronter Maurice et cette fois encore, la partie fut rude. Nous avons cherché à renforcer notre double hommes, mais c’est le double dames qui s’est avéré décisif. Nous avons donc pu remporter cette médaillé d’or. Mais chapeau tout de même à l’équipe de Maurice qui a tout donné. »
Le tournoi individuel ne donna pas de grands changements aux résultats, sinon que le Zambien Mulenga se distingua aux dépens du Mauricien Alexandre Bongoût en finale du simple hommes 21-17, 21-9. Khabir Teeluck qui s’inclina en demi-finales face au Zambien se contenta du bronze.
L’Afrique du Sud enleva l’or du simple dames par l’entremise de Johanita Scholtz aux dépens de Séphora Martin. Mais Maurice se distingua dans le double hommes par le tandem Khabir Teeluck-Alexandre Bongoût, ces derniers mettant en échec 21-18, 21-10 les Zambiens Mulenga-Mumba.
En double dames, la paire mauricienne Rassoolkhan-Martin dut se contenter de l’argent, alors qu’en double mixte la paire mauricienne Teeluck-Rassoolkhan perdit son duel au couteau 29-30, 22-24 face aux Sud-Africains Scholtz-Réginald. Dans cette même épreuve, la paire mauricienne Harsh Jankee-Shania Leung remporta le bronze après sa défaire subie en demi-finales.
Introduits en 2007, ces championnats d’Afrique U15 aident à promouvoir le badminton sur le continent et permettre aux jeunes de s’affronter. Quelques joueurs qui font aujourd’hui partie de l’élite africaine ont émergé de ce tournoi, à l’instar de la Mauricienne Kate Koo Kune en 2007, qui devint championne d’Afrique juniors du simple dames en 2011 et seniors cette année. La Congolaise Devins Nestar Mananga Nzoussi, qui avait été à l’avant-plan en U15 en 2012 au Cameroun, a participé cette année aux récents Jeux Olympiques Jeunes à Nankin en Chine.
En 2012 au Cameroun, Maurice avait terminé ex aequo avec l’Afrique du Sud avec trois médailles d’or et trois d’argent chacune. Le Mauricien Kounal Subbaroyan enleva entre autres deux médailles d’or en simple et double hommes.