Les Championnats nationaux, événement annuel du calendrier de la fédération, auront une saveur particulière cette année surtout en vue des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) qui se tiendront du 1er au 9 août à La Réunion. Les badistes devront impérativement sortir le grand jeu car des places sont toujours disponibles. Kate Foo Kune sera présente pour l’occasion mais pas Nicki Chan-Lam, qui ne pourra faire le déplacement.
Les badistes s’entraînent d’arrache-pied depuis l’arrivée du nouveau directeur technique national indonésien Annas Jauhari et ils auront l’occasion de montrer de quoi ils sont capables lors des Championnats nationaux qui débutent ce jeudi (17h30) au centre national à Rose-hill et qui connaîtront  le dénouement le dimanche courant. En masculin, les yeux seront rivés sur Julien Paul qui défendra son titre acquis l’an dernier en simple hommes, lui qui avait dominé son frère aîné, Christopher. Il avait également été médaillé d’argent en double hommes et double mixte aux côtés d’Aatish Lubah et Aurélie Allet respectivement.
« À la base, je devais prendre part à la compétition en simple, double hommes et mixte mais il s’avère que mon coéquipier Aatish Lubah est actuellement blessé. Je serai donc en lice en simple et double mixte avec Kate Foo Kune comme coéquipière », indique Julien Paul. Pour rappel, Paul et Foo Kune se connaissent très bien car ils avaient brillé ensemble lors des Internationaux de Zambie (Lusaka) l’année dernière, ramenant la médaille d’or en double mixte. « Nous allons tout faire pour remporter le titre. De mon côté, je tiens également à conserver mon titre de champion en simple et je donnerai mon maximum, comme à l’accoutumée, pour me retrouver en finale et rafler la mise », explique notre interlocuteur.
Julien Paul devra toutefois se méfier d’un revenant, à savoir Sahir Edoo (27 ans), qui retrouve le tournoi simple après cinq ans. « Depuis mon retour de blessure, j’ai surtout joué en double. Le nouveau DTN m’a suggéré de tenter ma chance en simple et je vais tout faire pour être à la hauteur des espérances. J’ai de bonnes sensations, mon genou va mieux et j’espère faire un bon tournoi », souligne-t-il. Sahir Edoo avait été sacré l’année dernière en double hommes en compagnie de Shaheer Ramrakha et en double mixte avec Yeldy Louison. « Je suis un compétiteur comme tous les badistes qui prendront part à la compétition. Je vise ni plus ni moins que la médaille d’or », précise le badiste de 27 ans.
Du côté féminin, Kate Foo Kune, qui fait ses gammes dans l’Hexagone, sera l’une des attractions de ces quatre journées de compétitions au même titre que Yeldy Louison. Toutefois, cette dernière ne défendra pas son titre en simple. « Je suis en pleine période d’examens à l’Université de Maurice et j’ai pensé à un moment  faire l’impasse sur ces Championnats de Maurice. Mais je serai bel et bien présente. J’ai discuté avec le nouveau DTN et il m’a suggéré de me concentrer sur les épreuves en double. Je ne défendrai pas mon titre en simple », fait ressortir Yeldy Louison qui avait réalisé le triplé l’année dernière. En simple dames, elle avait pris le meilleur sur Aurélie Allet alors qu’en double dames avec comme coéquipière Sheem Sandooyea, elle avait dominé Aurélie Allet et Shaama Sandooyea. Aux côtés de Sahir Edoo, elle s’était adjugé la palme en double mixte.
Autant dire que la compétition s’annonce très disputée car les soeurs Sandooyea ne viendront pas avec la fleur au fusil tout comme Aurélie Allet qui aura à coeur de tirer son épingle du jeu cette fois.  » C’est un rendez-vous annuel à ne pas manquer. Les joueurs savent ce qu’on attend d’eux et ils devront maintenant assurer le spectacle », fait part Raj Gaya, vice-président de l’AMB. Les Internationaux de Maurice se tiendront par ailleurs du 11 au 14 juin toujours au centre national (Rose-Hill). « Il y aura un plateau très relevé avec des joueurs venant d’Asie ainsi que du Vieux continent », note Sahir Edoo.