Le badminton mauricien se porte bien et les jeunes pousses l’ont confirmé lors des Championnats d’Afrique des moins de 15 ans du 3 au 9 avril au gymnase du Caire en Égypte avec deux médailles d’or (une par équipe et une autre en double garçons). Une belle performance pour la relève mauricienne encadrée de main de maître par Sahir Edoo.
Les badistes mauriciens ont fait honneur au quadricolore national lors des Championnats d’Afrique des -15 ans au Caire (Égypte) en glanant une belle médaille d’or dans la compétition par équipe, la première en six éditions. En effet, l’équipe mauricienne a enregistré trois victoires avant d’atteindre la finale, la première contre la sélection B égyptienne (4-1) le vendredi 3 avril dernier puis le lendemain contre Égypte A (4-1) pour ensuite prendre la mesure de l’Ougenda (3-1) dimanche. En finale, les protégés de Sahir Edoo ont pris la mesure de l’Algérie (3-1).
L’équipe de Maurice était composée de six joueurs : Alexandre Bongout (Most Promising Sportsman of the Year 2014), Harsh Jankee, Mewan Dewoo, Chetanand Goboodun (garçons), Shania Leung et Ganesha Mungra (filles). Elle était accompagnée de Soopayah Veerasamy, membre de l’Association Mauricienne de Badminton (AMB). En double garçons, Bongout et Jankee se sont offert le scalp des Ougandais Kasirye Brian/Emuddu Expedito en finale, 21-14, 21-14 pour monter sur la plus  haute marche du podium. Le Most Promising Sportsman de 2014 a toutefois joué de malchance dans la finale simple garçons, se faisant battre par l’Ougandais Kasirye en deux manches, 15-21, 19-21.
En double mixte, le même Bongout associé à Shania Leung ont courbé l’échine contre les Ougandais Kasirye/Hunia Kobugabe, 18-21 et 23-25. Pas de bol pour nos locaux qui ont réalisé un tournoi exceptionnel puisqu’en double dames, Maurice a obtenu une troisième médaille d’argent grâce à Shania Leung et Ganesha Mungrah, dominée en finale par la paire égyptienne Nada Abdelrahman/Farah El Gohary, 18-21, 14-21. Le président de l’AMB, Bashir Mungroo, a tenu à saluer les badistes pour leurs performances.
« Je suis très fier de ces enfants qui ont donné le maximum ainsi qu’à Sahir Edoo qui les a très bien encadrés. Un grand merci au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour le support financier car les jeunes pousses ont été à la hauteur des espérances. Je pense que nous aurions pu faire beaucoup mieux mais nous avions une escouade trop restreinte. Si nous avions encore plus de joueurs ayant fait le déplacement, nous aurions pu prétendre à plus de médailles d’or. Les badistes ont enchaîné beaucoup de matches et y ont laissé quelques plumes. Mais cela ne les a pas empêchés de délivrer des performances de qualité », explique-t-il.
Notre interlocuteur soutient, « J’espère que le MJS financera dans un futur proche le déplacement de plus de badistes car ils font honneur au pays et ramènent des résultats. D’autant que Chetanand Goboodun a fait le déplacement à ses propres frais. Si nous avions encore une fille au sein de l’effectif, les données auraient été différentes ». Une chose est sûre, ses jeunes joueurs n’ont pas fini de faire parler d’eux…