De retour de Malaisien, samedi dernier, le DTN Nantha Kumar Tarbadas devrait procéder cette semaine à la signature de son contrat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour assumer pleinement son rôle à l’Association mauricienne de badminton. Les séances d’entraînement de l’élite nationale basée pour l’instant sur la préparation physique ont débuté hier au centre nationale de badminton (Rose-Hill). Elles ne devraient pas tarder pour s’intensifier.
A l’association, on ne veut pas attendre pour passer aux choses sérieuses. Le président Raj Gaya a déjà eu une rencontre dimanche dernier avec le Malaisien pour définir « un programme de travail qui sera mis en place » en vue des deux événements phares de la saison, notamment les Championnats d’Afrique juniors prévus en avril en Algérie et plus important, les championnats d’Afrique seniors que Maurice abritera du 12 au 19 août. Pour ainsi dire, c’est un peu l’ultimatum que le président lui a lancé à court terme. « A plus long terme, nous pensons déjà aux 9es Jeux des Iles 2015 à la Réunion. Mais dans l’immédiat, ces deux championnats d’Afrique ont toutes leur importance », confie Raj Gaya.
Celui-ci soutient qu’en sus de cela, le DTN aura la charge de bien mettre en place durant les six prochains mois toutes les structures nécessaire à la progression des joueurs à tous les niveaux. « On lui donne carte blanche pour atteindre cet objectif dans six mois. Car nous voulons créer dans chaque catégorie d’âge, un groupe d’élite composé au minimum d’une vingtaine de joueurs.»
Les membres de l’association et le DTN auront à cet effet une réunion technique avec les joueurs prochainement. Mais ces derniers étaient conviés samedi dernier à 14 à une réunion personnelle avec le président. Il leur a ainsi rappelé les conditions et les règlements qu’ils devront respecter quant aux horaires qui ont été fixés pour les séances d’entraînement. « Aucun compromis ne sera accepté. Car il faut être sérieux et appliqué. Ils sont trous prévenus que le DTN sera très rigoureux », affirme le président. Environ 45 joueurs dont l’arrière garde composée de Stephan Beeharry, Vishal Sawaram, Shama Aboobakar, Yoni Louison, Priscilla Vinayagam Pillai, Shaheer Ramrakha, Neeresh Ramtohul et Norman Fong Sing ainsi que ceux de la jeune génération composée entre autres d’Aatish Lubah, Aurélie Allet, Raeesah Rassoolkhan, Deepti Ramchurn et toute la bande qui avait brillé l’an dernier aux championnats d’Afrique U 15 (Caméroun) composé de Rheea Dookhee, Mandira Lubah, Anjum Rassoolkhan, Pravesh Balgobin,Teja Kebla, Keshav Dooleea et Kounal Subbaroyan assistaient à ce briefing.
Hier matin, c’était au tour de Michael Glover, directeur du Trust Fund for Excellence in Sport (TFES) de rencontrer Nantha Kumar Tarbadas au centre national pour passer en revue le dispositif mis en place pour la dizaine de jeunes qui fait partie de la fondation. Il en ressort qu’en raison de leur scolarité, ces derniers pour démarrer s’entraîneneront le matin de 7h à 8h30 au lieu de 5h à 8h, comme réclamé par le DTN. Car il faut dire que le Malaisien insiste pour que les joueurs s’entraînent trois heures le matin et trois heures le soir afin que leur progression soit évidente. Mais les horaires d’entraînement devraient normalement être réajustés après un temps d’adaptation.
Concernant les séances de préparation physique qui ont débuté hier même avec l’élite nationale, elles permettront aussi au DTN d’évaluer durant les premières semaines le niveau des joueurs avant de passer aux choses sérieuses. « Ceux et celles qui seront jugés apte à rester au sein des différents groupes pourront poursuivre leur progression. Sinon, ils devront céder la place aux autres », conclut Raj Gaya.