La badiste Kate Foo Kune, 82e mondiale du simple dames il y a quatre jours (31 octobre), a chuté en quart de finale du simple dames des Internationaux d’Égypte disputés du 26 au 29 octobre au Caire. Classé n°1 du tableau, la n°1 africaine a plié 21-23, 14, 21 face à la Bulgare Daniella Gonda, une joueuse classée cette semaine 288e mondiale. En simple hommes, Julien Paul a cédé lui aussi en quarts, alors qu’Aatish Lubah a perdu au 2e tour.
Les Internationaux d’Égypte surviennent à la fin d’une série de cinq tournois d’envergure auxquels s’est alignée la championne d’Afrique en titre. Kate Foo Kune est d’abord passée par les Championnats du monde du 21 au 27 en août à Budapest en Hongrie où elle perd 11-21, 16-21 face à l’Indonésienne Lyanny Alessandra Mainaky. Elle enchaîne avec le Forza Kharkiv International (7-10 septembre) où elle se défait d’entrée 21-19, 18-21, 21-12 de la qualifiée ukrainienne Anastasiya Prozorova, avant de céder en trois sets 13-21, 21-18, 17-21 face à l’Estonienne Helina Ruutel. Associée à la Danoise Amilie Juul en double dames, la paire s’incline au 2e tour 22-24, 21-15, 18-21 face à des Biélorusses.
Du 27 au 30 septembre, elle se déplace en République tchèque (Li-Ming Czech Open), mais cale toujours au 1er tour face à la Japonaise Kaho Funahashi 11-21, 8-21. Ensuite, elle concède deux nouvelles défaites d’entrée au Yonex Dutch Open (10-15 octobre) contre la n°1 française, Delphine Lansac, 12-21, 21-11, 16-21, puis en phase qualificative du Danisa Denmark Open (World superseries Premier) du 17 au 22 octobre face à Anna Thea Madsen 11-21, 15-21.
Kate Foo Kune atterrit enfin au Caire fin octobre. Elle signe deux victoires d’entrée contre l’Égyptienne Hana Heshan Mohamed 21-13, 21-10 et la Biélorusse Krestira Silich 21-14, 21-17, avant d’être vaincue par la Hongroise Gonda. Celle-ci perd au tour suivant en demi-finale 21-19, 20, 22-19-21 contre la Turque Aliya Demirbag, 136e mondiale cette semaine et vainqueur du tournoi aux dépens de sa compatriote Cemre Fere, battue 21-15, 21-13. Cette semaine, Kate Foo Kune est remontée à la 79e place mondiale.
Au Caire toujours, Julien Paul, 106e mondial cette semaine, était classé n°7. D’entrée, il dispose du Sud-Africain Prakash Viyayanath 21-11, 21-16, avant de régler en deux sets le Nigérian Clement Krobakpo. Les deux adversaires figurent dans les 300 mondiaux. Mais en quarts de finale, le Mauricien a tenu tête à l’Anglais Sam Parsons (n°3) en s’inclinant en trois sets 11-21, 21-18, 13-21. Tacticien, Parsons, actuellement 91e mondial, a remporté de la même manière le tournoi en battant en finale le n°4, le Russe Anatoliy Yartsev, 21-23, 21-7, 21-14. Le tournoi a moins réussi à Aatish Lubah, qui passe un tour 21-13, 21-13 contre le qualifié Matthias Sonderskovl (Lux) et perd dans le suivant face au Russe Yartsev 9-21, 14-21. Lubah est classé 186e mondial actuellement.
Mais la surprise est survenue en double hommes, où le DTN, le Malaisien Yogendran Krishnan, qui est en service à Maurice, s’est retrouvé à l’honneur. En duo avec l’Allemand Yonathan Persson, ils décrochent la palme 21-15, 21-18 face à la paire jordanienne Bahaedeen Ahmad Alshannik-Mohd Naser Mansoor Nayef.
Par contre, le tandem Paul-Lubah, classé n°2, a passé deux tours avant d’afficher ses limites en perdant en quarts de finale face aux Jordaniens Kapil Chandhary et Brijesh Yadav, qui s’imposent 21-15, 21-15. Les deux Mauriciens ont passé le 1er tour 21-10, 21-3 et le 2e tour 21-11, 21-9 contre deux paires égyptiennes.
Les trois badistes mauriciens poursuivent actuellement leur tournée sur le continent. Ils participent à un camp d’entraînement au Maroc (30 octobre-5 novembre) dans le cadre du programme de préparation olympique du projet Road To Tokyo 2020 et devraient s’aligner aux Internationaux du Maroc qui se joueront du 7 au 10 novembre.