Les badistes mauriciens ont donné le maximum sur tous les fronts des Internationaux du Botswana (6-8 décembre) et d’Afrique du Sud (12-15 décembre). À noter que c’était la première sortie internationale des badistes depuis le départ du Directeur Technique National, Nantha Kumar Tarbadas. Une réussite puisque des médailles sont tombées dans l’escarcelle mauricienne.
Le badminton mauricien ne cesse de progresser et les badistes ont fait le show à l’extérieur pour être sacré. Dans le premier tournoi, au Botswana, dans la catégorie U18, Julien Paul et Shaama Sandooyea ont été éliminés en quart de finale en simple hommes & dames tandis qu’Aurélie Allet est monté sur la troisième marche du podium. Chez les seniors, Sahir Edoo et Yeldie Louison ont remporté la médaille d’argent n’ayant malheureusement pas été en mesure de se défaire d’une paire égyptienne. « C’était une compétition très disputée et l’équipe mauricienne a été en mesure de tirer son épingle du jeu », fait ressortir Sahir Edoo, l’un des plus expérimentés du côté mauricien.
Mais lors des Internationaux d’Afrique du Sud, Julien Paul a fait parler la poudre, sacré en finale simple hommes (U18) prenant le dessus sur un  Algérien. Aurélie Allet et Shaama Sandooyea se verront éliminées en quarts. Chez les seniors, Julien Paul allait remettre sa, cette fois-çi en double hommes aux côtés d’Aatish Lubah, montant sur la plus haute marche du podium après avoir dominé des Slovaques. Kate Foo Kune, qui a intégré depuis plus d’un mois le club français Issy-Les-Moulineaux, a pris le bronze tout comme la paire Allet/Sandooyea en double dames. Edoo et Louison, duo complémentaire, ont encore une fois pris l’argent. « La compétition était très relevée. Beaucoup de Sud-Africains y ont pris part car ils étaient chez eux. Nous avons su tirer notre épingle du jeu avec brio. L’objectif est de bien se préparer en vue des prochaines échéances à venir, notamment l’année prochaine avec les Championnats d’Afrique senior au Botswana et les Jeux du Commonwealth », fait ressortir Sahir Edoo.
Julien Paul est pour sa part très heureux de sa victoire. « C’était très dur car nous devions enchaîner les compétitions. J’étais très concentré et j’ai donné le maximum. Je suis très satisfait et j’espère poursuivre sur cette belle lancée. Ces deux compétitions m’ont beaucoup aidé à progresser. Je suis très satisfait », souligne notre interlocuteur, qui ne cesse de monter en puissance. À noter qu’Aatish Lubah (jr) a participé à un camp d’entraînement au Botswana (1er au 5 décembre) dans le cadre du programme Road to Rio 2016, qui est réservé aux joueurs africains qui ont le potentiel de se qualifier pour les Jeux Olympiques.
À noter que le déplacement des badistes a été entièrement financé par le Trust Fund For Excellence In Sports (TFES)