La paire Kate Foo Kune-Yeldy Louison n’est pas parvenue à se hisser en finale des doubles dames des Internationaux du Kenya, ayant chuté au stade des demi-finales de la compétition.  Finalistes des doubles dames aux Internationaux de Maurice de badminton le 15 juin dernier, elles n’ont cette fois-ci pas été en mesure de réaliser cet exploit. En effet, les championnes d’Afrique en titre ont perdu face aux Iraniennes Negin Amiri et Pegah Kamrani en deux manches (17-21, 16-21). Ces dernières se sont par la suite imposées en finale contre leurs compatriotes Sara Delavari et Aghaei Hajiagha (classées no 2 du tableau) en deux sets (24-21, 21-15).
Foo Kune et Louison (classée no 1) sont passées directement en quarts de finale, dominant les Ougandaises Annet Nakamya et Aisha Nakiyemba, 21-7, 21-10, avant de courber l’échine contre les Iraniennes. Les deux badistes mauriciennes étaient également engagées dans la compétition en simples. Kate Foo Kune avait croisé d’entrée la Kenyane Naliaka Malaba, qu’elle a éliminée, 21-5, 21-1, avant de battre l’Ougandaise Daisy Nakalyango, 21-6, 21-8, et l’Iranienne Sara Delavari (20-22, 21-19, 21-17 en quarts). En demi, la championne d’Afrique en titre a buté contre l’Italienne Jeanine Cicognini (11-21, 17-21) qui a par ailleurs enlevé la finale des simples dames 21-16, 21-13 et 21-16, contre la Nigériane Grace Gabriel (vice-championne d’Afrique).
Yeldy Louison a, de son côté, passé le premier tour avant de s’incliner en trois sets, 16-21, 21-12, 11-21, au deuxième tour contre l’Iranienne Pegah Kamrani. L’Iranien Farzin Khanjani s’est approprié le titre des simples hommes face à l’Autrichien Luka Wraber, 24-22 et 21-9. Pour rappel, ce dernier s’était distingué la semaine précédente aux Internationaux de Maurice. À noter que le titre des doubles hommes est revenu aux Iraniens Vatannejad-Soroush Eskandari et Hasan Motaghi qui l’ont emporté, 21-15 et 21-13 face à leurs compatriotes Farzin Khanjani et Mehran Shahbazi. La paire zambienne Mabo Donald-Ogar Siamupangila a été sacrée en double mixte contre les Kenyans Patrick Mbogo et Mercy Joseph, 4-21, 23-21 et 21-16.