Initialement programmé du 11 au 14 courant, les Internationaux de Maurice de badminton se tiendront sur trois jours uniquement en raison des élections municipales qui auront lieu le dimanche 14 juin. De nombreux pays prendront part à l’événement et force est de constater que les badistes locaux auront fort à faire face aux forces en présence. Une bonne préparation pour les Mauriciens en vue des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) du 1er au 9 août à La Réunion. La double championne d’Afrique, Kate Foo Kune, en profitera pour participer au programme Road to Rio qui sera animé par le Gallois Richard Vaughan.
Les Internationaux de Maurice sont un rendez-vous incontournable de  l’Association Mauricienne de Badminton (AMB) mais cette année, elle aura une saveur particulière car l’événement phare des JIOI approche à grands pas et les présélectionnés doivent à tout prix trouver leurs repères en vue de cette échéance. « C’est une plateforme qui nous permettra de bien nous situer et nous avons besoin de ce type de frottements pour progresser », a affirmé Sahir Edoo. En effet, ils seront plus de 100 badistes à participer à ce tournoi dont 30 pays engagés dans la compétition en simple hommes. Ainsi, des joueurs venant d’Italie, de France, de Hongrie, d’Australie et de Malaisie viendront pour donner du fil à retordre aux locaux.
« La présence de badistes venant d’Amérique du Sud, voire du Guatemala et du Mexique entre autres est également à souligner. Les habitués comme l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Ouganda ou encore l’Egypte seront également bien présents. Les Égyptiens seront représentés par huit joueurs », a indiqué Sahir Edoo qui sera engagé en simple hommes et double. « Ce sera très dur de faire face à de tels adversaires mais nous allons donner le maximum. Il nous faudra impérativement sortir le grand jeu, notamment contre les Maldives et La Réunion qui emmèneront une grosse délégation qui sera en action en simple. Ce sera l’occasion pour nous de jauger le niveau de ces adversaires que nous serons certainement amenés à croiser pour les JIOI », a-t-il précisé.
Même son de cloche du côté de Julien Paul qui donnera la pleine mesure de ses capacités pour tenter de faire la différence. « Nous sommes conscients que nous aurons beaucoup de mal à exister mais nous sommes des compétiteurs et nous avons hâte d’en découdre afin de progresser et de bien nous situer par rapports aux forces en présence. Il y aura beaucoup de joueurs étrangers pour cet évènement, ce qui demeure très bénéfique pour nous », a ajouté le vainqueur en simple hommes et double mixte des Championnats de Maurice. Pour rappel, c’est l’Autrichien Luka Wraber qui avait été sacré l’an dernier en finale simple hommes alors que la victoire en féminin est revenue à l’Italienne Jeanine Cicognini. Les autres gagnants sont : Andreas Heinz/Raphael Beck (double hommes), Annika Horbach/Maria Mata Masinipeni (double dames) et Andreas Heinz/Annika Horbach (double mixte)
Kate Foo Kune au programme Road to Rio
À partir de lundi, ils seront six badistes africains à participer au programme Road to Rio sous la tutelle de l’ancien badiste gallois Richard Vaughan. En masculin, ce sont l’Ougandais Edwin Ekiring, le Sud-Africain Jacob Maliekal et le Ghanéen Daniel Sam qui bénéficieront de cette expertise tandis que du côté féminin, ce sont la Nigériane Grace Gabriel, l’Égyptienne Hadia Hosny et la double championne d’Afrique (simple et double dames avec Yeldy Louison), Kate Foo Kune qui y participeront. Pour rappel, ce programme avait été lancé après les Jeux Olympiques de Londres en 2012 pour les meilleurs joueurs d’Afrique potentiellement capables de se qualifier pour Rio 2016. « Ce n’est pas uniquement un camp d’entraînement mais également un moment de partage ou encore des face-à-face entre les badistes et Richard Vaughan dans l’optique des JO. L’expert gallois parlera notamment des tournois auxquels ils devront participer pour engranger le maximum de points et écoutera notamment leurs doléances, etc. Ce n’est pas que des sessions de pratique », a clairement assuré Sahir Edoo.
À noter que Kate Foo Kune aura la lourde responsabilité de défendre le quadricolore national en tant que numéro 1 d’Afrique lors des Internationaux en simple et double dames. Pas une mince affaire pour la badiste mauricienne qui possède toutefois beaucoup de matches dans les jambes, elle qui revient de ses deux premiers tournois comptant pour la qualification pour Rio 2016 en Slovénie et Trinité-et-Tobago. Elle est actuellement dans une bonne forme, ayant notamment brillé lors des Championnaux nationaux le week-end écoulé avec l’or en simple & double dames, ainsi qu’en double mixte.