Ce sont les Internationaux de Maurice qui polariseront l’attention cette semaine, prévus du 16 au 19 juin au Centre national de badminton à Rose-Hill. Ce tournoi qui s’annonce très disputée, servira de mise en jambes pour les juniors qui prendront part aux Championnats d’Afrique (juniors) au Maroc. 
Tous les meilleurs badistes de l’île seront attendus au tournant pour ce rendez-vous de l’Association mauricienne de Badminton. Nous pensons principalement à Julien Paul, Aatish Lubah, Kiran Baboolall, Christopher Paul, Sahir Edoo et Shaheer Ramrakha entre autres. À noter que deux joueurs indiens de grande qualité, à savoir Rohit et Rahul Yadav, seront de la partie, eux qui s’annoncent comme des adversaires redoutables. Quatre badistes réunionnais seront également de la fête, notamment Christopher Kiehl et Clément Ah Sing. Toutefois, le badiste de la Grande Péninsule, Subhankar Dey, qui avait été classé no 1 du simple hommes, a décliné l’invitation. Julien Paul (no 1 mauricien), occupera le rang de no 2. Les Malaisiens seront par ailleurs très difficile à jouer, eux qui seront en action en double (hommes et mixte).
En féminin, l’Indienne Saili Rane est l’une des favorites à la victoire finale, alors que les Zambiennes Evelyn et Ogar seront de bons outsiders. Yeldy Louison et Aurélie Allet ne prendront pas part à la compétition. Chez les juniors, ce tournoi est une bonne mise en jambes en vue des Championnats d’Afrique qui se tiendront au Maroc du 22 au 29 août. Ainsi le public aura l’occasion de voir en action des jeunes pousses avec des talents immenses, à l’instar d’Alexandre Bongoût, Melvin Appiah, Atish Pultoo et Khabir Teeluck. Chez les filles, Rheeya Dookhee, Shania Leung, Séphora Martin, Sendila Mourat et Ganesha Mungrah seront elles aussi engagées. À noter que la fédération attend le retour du Directeur Technique National (DTN), l’Indonésien Annas Jauhari, actuellement en vacances dans son pays, pour intensifier la préparation des jeunes badistes. Il devrait être au pays au plus tard ce samedi 18 juin.
En effet, la sélection devrait somme toute, être composée de trois éléments masculins et féminins. La présélection est d’ailleurs composée de Bongoût, Appiah, Pultoo, Teeluck (garçons) et Leung, Dookhee, Mourat, Martin et Mungrah. Elle devrait toutefois être finalisée le mois prochain. Pour rappel, cette jeune équipe aura la lourde responsabilité d’égaler (ou de faire mieux) que la précédente, qui avait décroché trois médailles d’or (simple hommes, double hommes et double mixte), une d’argent (double dames) et deux de bronze (équipes mixte et simple dames) au Botwana en 2014 par l’intremise des Julien Paul, Kounal Subbaroyan, Aurélie Allet et Shaama Sandoyeea. Cette édition coïncidait d’ailleurs avec les Jeux d’Afrique Jeunes. Quoi qu’il en soit, le spectacle sera très certainement au rendez-vous.