La saison 2015 a été de loin prolifique aux badistes mauriciens, que ce soit aux 9es Jeux des îles (1er-9 août) ou, plus récemment, aux 11es Jeux d’Afrique disputés du 4 au 19 septembre au Congo-Brazzaville. Ces événements rappelaient aussi la victoire des plus jeunes obtenue en avril aux championnats d’Afrique U15 en Égypte, où Maurice avait remporté l’or par équipes face à l’Algérie et en double garçons du tournoi individuel contre l’Ouganda.
Les badistes ont répondu la semaine dernière à une convocation pour célébrer leurs victoires au Centre national de badminton à Rose-Hill, en présence des membres de l’Association mauricienne de badminton (AMB), du directeur du Trust Fund for Excellence in Sport (TFES), Michael Glover, et Rajen Desscann, Senior Sports Officer et représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports.
« C’est une saison sans précédent car cela fait longtemps que nous n’avions pas accompli une telle prestation. N’oublions pas également la victoire des jeunes aux championnats d’Afrique scolaires en décembre 2014 à Maurice », s’est réjouit Raj Gaya, secrétaire général de l’AMB. En résumé depuis décembre, le badminton mauricien surfe sur la vague du succès.
Aux Jeux d’Afrique où les compétitions par équipes mixtes avaient eu lieu du 2 au 9 septembre, Maurice, représentée par Kate Foo Kune, Nicki Suam Im Lam, Yeldy Louison, Julien et Christopher Paul et Aatish Lubah, avait décroché l’or par équipes, alors que Kate Foo Kune s’était distinguée en s’offrant l’or du simple dames du tournoi individuel et l’argent du double dames avec Yeldy Louison. Nicki Lam s’était contentée du bronze du simple dames. En août à La Réunion, Maurice avait tout raflé aux Jeux des îles, soit sept médailles d’or. « Le MJS est d’avis que le badminton est le sport le plus performant sur les sept dernières années en termes de résultats », a également fait ressortir Raj Gaya. Michael Glover, CEO du TFES, n’a pas manqué de rappeler que le sport et les études sont compatibles et que les résultats s’obtiennent au prix d’un travail assidu.
L’AMB compte tenir une réunion mercredi avec les joueurs pour passer en revue la suite des choses. Elle compte accentuer sa politique portée sur les jeunes pour créer un noyau plus solide. C’est le directeur technique national, l’Indonésien Annas Jauhari, qui devra s’occuper du dossier. D’ailleurs, deux journées portes ouvertes seront organisées fin novembre à des fins de détection pour étoffer à l’avenir les équipes nationales seniors et jeunes.
Annas Jauhari, qui a débarqué à Maurice courant mai pour une année de contrat renouvelable, poursuivra donc crescendo son travail. D’autant que Maurice abritera en février 2016 la phase qualificative africaine de la Thomas Cup (hommes) & Uber Cup (dames), alors que les championnats d’Afrique U15 dont le pays hôte n’a pas encore été désigné se profilent déjà à l’horizon de 2017.