Engagée récemment en Iran au Fajr International Challenge 2015 (12-15 février), la badiste Kate Foo Kune n’a pas résisté à la Turque Ebru Tunali. Classée n°8, la Mauricienne s’est inclinée au 2e tour du simple dames en trois sets 14-21, 21-18,12-21 (44′) après avoir surmonté le premier tour 21-12, 21-4 (22′) face à l’Iranienne Sara Keyvan. Par contre, classée n°2 aux Internationaux d’Ouganda (19-22 février), elle a raté de peu la finale chutant en cinq sets 11-7,10-11, 11-5, 8-11, 5-11 contre l’Iranienne Negin Amiripoor.
Ces deux tournois de différent niveau servaient de rentrée à la badiste mauricienne qui évolue en France au sein du club parisien au club Issy-les-Moulineaux. 89e mondiale à la BWF au 18 février dernier, la championne d’Afrique du simple dames et du double dames était descendue à la 93e place courant janvier avant de remonter de quartre rangs pour retrouver le classement qui était le sien fin décembre. Elle n’était pas en lice en double dames.
C’est la Bulgare Linda Zetchiri (1), habituée du circuit mondial et surtout n°2 du simple dames du circuit européen, qui s’est offert le titre 21-19, 21-14 aux dépens de la Turque Neslihan Yigit (6). Celle-ci a sorti en quarts de finale, la n°2 du tableau, la Bulgare Petya Nedelcheva, 21-17, 2-21, 21-15, puis la Tchèque Kristina Gavnholt (4) 21-15, 21-17 dans le dernier carré.
La Nigérianne Grace Gabriel, vice-championne d’Afrique en titre du simple dames, 80e mondiale fin décembre, mais actuellement 76e à la BWF, s’est également présentée au tournoi iranien. Elle a surmonté le 2e tour aux dépens de l’Iranienne Yosra Beigi 21-19,18-21, 21-16 avant de céder justement contre la Tchèque Gavnholt 12-21,12-21 en quarts de finale. Avant son élimination, elle a disposé tour à tour de l’Azerbaïdjanaise Huseynova Zulfiyra 21-7, 21-1 et de l’Iranienne Yosra Beigi 21-19, 18-21, 21-16.
Grace Gabriel a effectué sa rentrée de saison plus tôt que sa rivale mauricienne en s’alignant à trois tournois avant l’étape iranienne, notamment les Masters Yonex de Malaisie (13-18 janvier),
les Masters de Suède (15-18 janvier) et les Internationaux d’Islande (22-25 janvier) suivis de ceux d’Ouganda où elle était classée tête de serie n°1. Elle est tombée en quarts de finale devant la Turque Ebru Yazgan (7) qui l’emporta 4-11, 11-7, 11-9, 11-6.
Par contre, Kate Foo Kune s’est retrouvée dans une partie du tableau plus favorable où elle a dominé d’entrée l’Ougandaise Daisy Nakalyango, 11-3, 11-8, 11-7, puis de la Sud-Africaine Michelle Butler-Emmett 11-9,11-9,11-4 et en quarts de finale la Zambienne Ogar Siamupangila 11-9, 11-7, 11-9 avant de buter sur l’Iranienne Amiripoor en demi-finales. La finale a été remportée par l’outsider, la Turque Ebru Yazgan, classée n°7 qui disposa 11-9, 8-11, 11-8, 11-7 de l’Iranienne.
Alliées en double dames, la paire Daniel-Foo Kune a perdu en quarts de finale contre les Iraniennes Amiripoor et Aghael Hajingha Soraya qui s’imposèrent 11-5, 7-11, 11- 8, 11-10. Celles-ci ont par la suite atteint la finale qu’elles ont perdu contre les Indiennes Sikki Reddy-Poorvishan Ram (11-7, 6-11, 8-11, 11-7, 11-3).