Après leurs performances moyennes réussies la semaine précédente dans les Internationaux de Maurice de badminton (16-19 juin), les joueurs mauriciens n’ont pas été plus convaincants lors des Internationaux du Kenya disputés du 23 au 26 juin à Nairobi.
La plupart des Mauriciens ont échoué au 2e tour, à l’exception de Kate Foo Kune, qui a atteint les quarts de finale du simple dames, bénéficiant d’un tirage au sort favorable. Elle l’a d’entrée emporté 21-9, 21-15 face à Mercy Joseph (Ken), avant d’éliminer sa rivale de la sélection Bhavna Sawaram 21-8, 21-12 au 2e tour. Mais passé ce cap, elle a plié 14-21, 14-21 face à la n°3 du tableau, la Turque Ozmur Caliskan, finaliste du tournoi.
Sa soeur Karen Foo Kune s’est inclinée au 1er tour 11-21, 16-21 contre la n°4, la Slovène Monika Fasungova. Le titre est revenu à la n°2 du tableau, Ozge Bavrak, également Turque, qui l’emporta 21-18,21-11 contre sa compatriote Caliskan.
En simple hommes, les Mauriciens n’ont pas été épargnés ayant pris très tôt la porte de sortie. Christopher Paul a chuté au 2e tour face à l’Ougandais Edwin Ekiring 21-6, 21-7 après qu’il l’eut emporté 21-10, 21-14 d’entrée contre Alfred Muthomi. Kiran Baboolall s’est incliné lui aussi au 2e tour face au Nigérian Jinkam Ifraimu, mais en trois sets, 21-18, 17-21, 13-21. Ifraimu avait été champion d’Afrique de l’épreuve l’an dernier en Ouganda. Au 1er tour, Baboolall disposa du Kenyan Seaman Mutavuta 21-8, 21-4.