Le junior Julien Paul a fait valoir toute sa détermination en enlevant samedi au centre national de badminton à Rose-Hill son premier titre chez les seniors en simple hommes lors du Republic Open, premier tournoi de la saison. Il est venu à bout de nul autre que son aîné Christopher Paul dans un duel fraticide 21-18, 21-12. En féminin, Yeldy Louison, finaliste de la précédente édition contre Kate Foo Kune, a cette fois raflé le simple et le double dames ainsi que le titre du double mixte.
Grosse surprise dans une finale sans précédent du simple hommes. Avec d’une part Julien Paul, double champion d’Afrique juniors du double hommes et mixte l’an dernier à Alger, qui fait ses preuves en s’imposant chez les seniors. On admettra aussi que c’est l’expérience acquise lors de son passage aux championnats d’Afrique seniors à Maurice l’an dernier qui l’ont aidé à améliorer son niveau. Et d’autre part, le retour à l’avant-plan de son frère aîné Christopher est plutôt bon signe.
Dans l’ombre de ses plus jeunes rivaux ces derniers temps, le voilà qui réapparaît animé d’une nouvelle motivation. Il s’est déjoué du tenant du titre, Aatish Lubah, 21-17, 23-21 pour accéder à la finale. Ce dernier était considéré comme le nouveau n°1 national depuis l’an dernier.
Dans l’autre carré d’as, Julien Paul a arraché son billet pour la finale aux dépens de l’ancien n°1 national Kiran Baboolall 21-15, 26-24. En comptant avec ces jeunes et toute l’expérience que leur apporte Baboolall, on peut dire que l’avenir paraît plutôt rassurant en vue des Jeux des îles 2015.
En féminin, en l’absence de Kate Foo Kune (France), c’est Yeldy Louison, 22 ans, qui s’est révélée au-dessus des autres. « On s’entraîne intensément, même si jusqu’à présent on attend toujours l’arrivée de notre DTN. En attendant, Gilles Allet et Stephan Beeharry nous donnent un bon coup main. Avec Aurélie Allet, Shaama et Sheem Sandooyeea et moi-même, nous nous entraînons avec les garçons et cela nous permet quelque part de progresser. On se prépare malgré tout sérieusement en vue des championnats d’Afrique prévus en avril aux Botswana, puis les Jeux du Commonwealth à Glasgow fin juillet-début août », confie-t-elle.
En simple dames, elle est venue à bout de la championne d’Afrique juniors du double mixte, Aurélie Allet, 21-18, 21-12. « C’est l’expérience qui fit la différence », estime-t-elle. Yeldy Louison avait effectué son retour à la compétition l’an dernier dans le même tournoi en prévision des championnats d’Afrique qui avaient eu lieu en août à Maurice. Samedi, elle a aussi accroché le titre du double dames avec sa partenaire Sheem Sandooyeea en s’imposant 21-19, 21-18 contre le duo Aurélie Allet-Shaama Sandooyeea.
Victorieuse également en double mixte aux côtés de son partenaire de toujours, Sahir Edoo, ils s’imposent 21-19, 21-18 contre la paire composée de Julien Paul-Aurélie Allet. Quant au titre du double hommes, il est revenu au tandem composé de Sahir Edoo-Shaheer Ramrakha, ces derniers faisant valoir leur expérience en s’imposant 17-21, 21-15, 21-12 face à Julie Paul et Aatish Lubah, donnés favoris. À l’exception de la paire victorieuse du double mixte, ce sont les jeunes qui ont été privilégiés en tant que paires favorites aux titres du double hommes et double dames.