La page est bien tournée sur 2014 et l’Indonésien Tony Wahyudi. L’ancien Directeur technique national (DTN) a plié bagages le 31 décembre dernier, laissant ainsi le poste vacant à sept mois désormais des 9es Jeux des Iles (1-8 août) de la Réunion. Cette semaine, l’Association maurcienne de badminton (AMB) compte rencontrer le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, pour négocier l’embauche d’un nouveau technicien étranger. Les pistes indonésiennes et indiennes sont privilégiées, indique le vice-président de l’association, Raj Gaya.
Il n’y a pas eu de retour en arrière, avoue Raj Gaya, en dépit du fait que l’ex-DTN avait manifesté le désir de garder son poste tout au moins jusqu’aux prochains Jeux des Iles, mais à certaines conditions. De plus, la pétition qu’avaient signée une vingtaine de badistes pour dénoncer ce qu’ils qualifiaient d’accusations infondées de la part de l’association à l’encontre du DTN, n’a également servi à rien… « Il n’y avait aucune raison de revenir en arrière… Les contacts sont déjà établis pour que l’équipe nationale dispose d’un nouveau DTN. Nous avons d’ailleurs l’intention de rencontrer le ministre cette semaine pour discuter de la préparation en vue des Jeux des Iles et l’arrivée d’un DTN», déclare Raj Gaya qui rassure qu’il « n’y aura aucun chamboulement dans la préparation de l’équipe », malgré le départ de Tony Wahyudi. S’agissant de la pétition, il préfère « ne pas émettre de commentaires vu que celle-ci porte les signatures des joueurs mineurs. »
Brèf, l’heure est à la remotivation. D’autant que la tenue de trois camps d’entraînements sont annoncés, dont deux à l’étranger, le premier étant  fort probablement prévu à la fin de février, le suivant courant mai et le dernier à Maurice juste avant l’événement phare. En sachant que les sept prochains mois vont défiler à très grande vitesse, on peut effectivement croire que le prochain DTN ne devrait pas tarder à débarquer.« Il devrait arriver au plus tard le 20 janvier et aura du pain su la planche. Tout se finalisera la semaine prochaine. Mais c’est vers le 20 courant que tout va redémarrer à fond au plan de la préparation après  la rentrée scolaire principalement.»
Compte à rebours
Cette date sonnera le début du véritable compte à rebours pour ceux et celles qui seront appelés en sélection. Car seuls, cinq badistes masculins et cinq féminins seront retenus, au lieu de six dans chaque genre comme il était initialement question. Cette réduction qui touche d’ailleurs les quatorze disciplines sportives retenues pour les Jeux vise à limiter les places au Village des Jeux.
Depuis l’année dernière, c’est le même groupe de badistes qui tourne. Il est composé de Kate Foo Kune, Yeldy Louison, l’expatriée Nicki Suan Im Chan-Lam (Angleterre), Aurélie Allet, Shama Aboobakar, Shaama Sandooyea, Reeha Dookhee (dames), ainsi que Aatish Lubah, Christopher et Julien Paul, Kiran Baboolall, Sahir Edoo et Yoni Louison si ce dernier revient à la compétition.« A l’approche de l’échéance, les meilleurs d’entre eux seront retenus», souligne le secrétaire général de la Confédération africaine de badminton, égalament membre de la Fédération internationale (BWF) et secrétaire général de l’Association francophone de badminton (AFB). Il faudrait aussi réintroduire durant les sept mois restants, les tournois de classement (ranking tournaments) pour situer la progression et définir l’ordre au niveau des joueurs. Cela n’avait pas été semble-t-il fait avant la tournée de l’équipe nationale courant décembre en Zambie, Afrique du Sud et Botswana.
Lors de la dernière édition des JIOI  à Mahé en 2011, Maurice avait dû se contenter de trois médailles d’or (équipes hommes et dames et double mixte individuel) sur les sept à prendre en sus d’une médaille d’argent (simple dames) et une de bronze (double mixte). Ce nombre représentait 43 % des médailles en jeu, se souvient toujours Raja Gaya. Quel va être le verdict cette année? « C’est vrai que nous devons y aller pour réussir le meilleur résultat possible. Mais les autres pays ne chôment pas pour autant. La Réunion prépare son équipe en France. On ne sait pas grand chose des Seychelles, de Madagascar et des autres pays. Nous y verrons sans doute plus clair en ce début d’année», estime-il.
2015 sera aussi axée sur les Jeux d’Afrique (2-15 septembre) prévus au Congo-Brazzaville de même que le lancement d’un Championnat du monde francophone de badminton, initiative qui rejoint celle visant à donner plus d’impulsion et de formation technique à ce sport dans les pays d’Afrique de l’ouest francophone. Notons qu’aux Jeux d’Afrique, les compétitions de badminton se dérouleront du 1er au 8 septembre.          
S’agissant de 2014, Raj Gaya soutient qu’elle a été dans l’ensemble positive tant au plan des médailles qu’à celui des résultats « que ce soit aux Championnats d’Afrique seniors (2 or), Jeux d’Afrique Jeunes au Botswana (3 or), Championnats d’Afrique U 15 en Ouganda, les Championnats d’Afrique scolaires (Maurice) et les résultats honorables de Kate Foo Kune lors de tournois internationaux.»