Maurice a effectué son entrée dans les championnats d’Afrique de badminton hier à Gaborone (Botswana) en signant une victoire 5-0 dans le tournoi par équipes mixtes face au Congo. Bien partie, l’équipe mauricienne affrontait toutefois ce matin l’Égypte dans ce qui s’imposait comme son premier véritable test avant l’épreuve de force cet après-midi contre le Nigeria, grand favori de la poule B.
Ce matin, les coéquipiers de Kate Foo Kune et Shaheer Ramrakha ont sans doute dû faire face à une sélection égyptienne pas toujours aussi facile à manier, bien que privée de sa meneuse et ancienne n°1 africaine Hadia Hosny. Les précédents duels qui ont opposé les deux pays l’ont du reste toujours démontré.
Mais de l’avis du vice-président de l’Association mauricienne de badminton, « les Égyptiens sont prenables, à condition que notre équipe joue serré. Si nous remportons les simples hommes et dames, nous aurons plus de chance de faire la différence dans le double hommes, le double mixte, voire le double dames. Mais tout dépendra comment les doubles adverses seront disposés », nous a déclaré ce matin Raj Gaya à l’heure même où Maurice débutait son match contre l’Égypte. La Zambie est le cinquième pays complétant la poule B. Elle a été battue 4-1 par l’Égypte hier.
L’Afrique du Sud, favorite de la poule A et tenante du titre, s’est imposée 5-0 face au Zimbabwe, alors que les Seychelles ont dominé 4-1 le pays hôte. Par contre, le Cameroun effectuait sa rentrée ce matin face aux Seychelles, tandis que le Botswana défiait l’Afrique du Sud.
Reste que ce matin, une victoire contre l’Égypte était tout à fait impérative pour les badistes mauriciens car elle lui permettrait d’envisager, au pire, une deuxième place au classement de la poule en cas d’échec contre le Nigeria cet après-midi. En revanche, une défaite leur ôterait définitivement tout espoir de terminer deuxième de leur poule pour s’assurer tout au moins d’une médaille de bronze, comme l’an dernier à Maurice. Mais il faut tenir compte que cette sélection mauricienne s’est déplacée sans deux de ses meilleurs éléments que sont Aatish Lubah et Sahir Edoo. Cette absence pourrait lui coûter cher.
Demain étant jour de repos pour l’équipe mauricienne, celle-ci aura l’occasion de bien récupérer avant les d’aborder les demi-finales croisées samedi en cas de qualification. Ces demi-finales opposeront les deux premières équipes de chaque poule aux deux meilleures deuxièmes. La finale est prévue dimanche. Pour rappel, la sélection mauricienne est composée de Julien Paul, Kiran Baboolall, Shaheer Ramrakha, Yeldy Louison, Aurélie Allet et Kate Foo Kune, cette dernière ayant rejoint l’équipe sur place de Paris.