Les badistes mauriciens n’ont pas pesé lourd contre le Nigeria hier matin lors du tournoi par équipes des championnats d’Afrique qui se poursuivent ce matin à Addis Abeba en Éthiopie. Ce face-à-face s’est soldé sur le score lourd de 5-0 pour les Nigérians dans le tournoi masculin. En féminin, Maurice l’a emporté 4-1 face à l’Ouganda, Karen Foo Kune concédant l’unique défaite de l’équipe en trois sets 21-14,13-21,13-21 contre la n°1 ougandaise, Shamim Bangi. Les deux équipes mauriciennes ont malgré tout accédé aux demi-finales.
Ce tournoi par équipes sert de qualification africaine à la Uber (dames) et Thomas Cup (hommes). Le match contre l’Ouganda s’est joué hier matin et précédait le duel Maurice/Afrique du Sud disputé hier après-midi et remporté 5-0 par les Sud-Africaines. De ce fait, Maurice termine deuxième de sa poule avec deux victoires contre l’Éthiopie et l’Ouganda et croisera le fer en demi-finales pour une médaille de bronze demain contre le Nigeria, qui termine en tête de l’autre poule devant l’Égypte et le Maroc.
Face à l’Ouganda, Maurice s’est imposée par l’entremise de Kate Foo Kune et Shama Aboobakar en simple dames. La première prit la mesure de Margaret Nankabirwa 21-8, 21-18 et l’autre de Daisy Nakalyango 21-13, 21-16. Dans les deux matches de double dames, les paires Kate-Karen Foo Kune et Aboobakar-Priscilla Vinayagam Pillay ont fait logiquement la différence 21-12, 21-11 et 21-10, 21-13 contre Bangi-Nankabirwa et Nakalyango-Natalie Rose.
Face à l’Afrique du Sud plus tard, Karen Foo Kune essuya d’entrée une nouvelle défaite, cette fois en deux sets 16-21, 17-21 contre Kerry-Lee Harrington dans le premier match du simple dames. De la même façon, Kate Foo Kune limita les dégâts contre Stacy Doubell, s’inclinant 15-21, 21-23. Par contre, Shama Aboobakar arracha un set à Annarie Viljoen, perdant 15-21, 21-15, 9-21 dans le troisième simple dames. Les Sud-Africains enlevèrent les deux matches du double dames, le premier 21-5, 21-12 par la paire Michelle Edwards-Viljoen contre Aboobakar-Kate Foo Kune et l’autre 21-11, 23-21 par la paire Michelle Butler Emmet-Doubell face à Priscilla Vinayagam Pillai-Karen Foo Kune.
Sans être trop pessimiste, Annirao Dajee, coach de l’équipe mauricienne, avoue qu’« il y a très peu de chance que nous atteignions la finale puisque l’équipe est limitée à deux joueuses assez valables telles Shama Aboobakar et Kate Foo Kune. »
Dans le tournoi masculin (Thomas Cup), les nôtres n’ont rien pu faire contre l’Afrique du Sud. Kiran Babooall chutant d’entrée 15-21, 20-22 contre Jinkam Ifraimu. Puis, ce fut au tour de Yoni Louison de céder en trois sets contre Olaoluwa Fabgemi 13-21, 21-18, 13-21 alors que Christopher Paul a été écarté en deux sets 13-21, 1-21 par Abah Joseph Enejoh.
Les deux matches de double hommes n’ont pas échappé aux Nigérians également. Le tandem Fabgemi-Ifraimu l’emportant 15-21, 21-19, 21-19 contre les Mauriciens Louison-Baboolall tandis que Enejoh-M. Victor dominèrent 21-11, 21-11 Stephan Beeharry-Paul.
La victoire de Maurice contre l’Ouganda dans l’après-midi (5-0) était quand même bonne à prendre. Mais le chef de file de l’équipe adverse, Edwin Ekiring, aurait quand même brillé par son absence, nous dit Annirao Dajee. Reste que Kiran Baboolall s’est imposé 19-21, 21-13, 21-16 contre Wilson Tukare. Yoni Louison a dû sortir le grand jeu pour se défaire de Brian Suuna 27-25, 17-21, 21-13. Christopher Paul s’est imposé 21-16, 21-10 contre Daniel Nihigo. Maurice remporta les deux doubles hommes sur forfait. Elle croise le fer demain en demi-finales avec l’Égypte, qui a terminé 2e de sa poule derrière l’Afrique du Sud.
« Nos chances d’attendre la finale ? C’est assez difficile, mais pas impossible. Car l’Égypte détient des joueurs polyvalents et qui plus est mieux rodés », analyse le coach. À ce rythme, Maurice devrait se contenter du bronze dans les deux genres, sauf surprise.