On les attendait au tournant et ils ont répondu présents. En effet, la sélection mauricienne s’est adjugé toutes les médailles en jeu pour la compétition de la Jeunesse et des Sports de l’Océan Indien (CJSOI) qui se sont tenues du 28 au 30 juin au Centre National de Badminton à Rose-Hill. Maurice a ainsi récolté au total six médailles d’or et trois d’argent en individuel et une en or dans le tournoi par équipes.
Tout a commencé le premier jour, soit le samedi 28 juin avec la médaille d’or de nos badistes lors des épreuves par équipes. Les Mauriciens s’étaient offert le scalp de La Réunion sur le score de 3-0 chez les moins de 15 ans. En double mixte, le duo Atul Kassee-Kobita Dookhee a pris la mesure de Sarah Bareigts-Vincent Magoni en deux sets (21-9, 21-16) avant qu’Andrew Seeruthun ne prenne le dessus sur Steve Gastrin en simple hommes, 21-16 et 21-18. Aurélie Allet a par la suite achevé la Réunionnaise Yoshimi Chauvel, 21-11, 15-21 et 21-13. Une bonne mise en jambes avant le tournoi individuel.
C’est Shaama Sandooyea qui a remporté le premier match face à sa compatriote Kobita Dookhee, 22-20, 21-8 en simple dames avant que Kounal Subbaroyan n’en fasse de même contre Atul Kassee en deux sets (25-23, 21-17). En double dames, la paire Aurélie Allet-Shaama Sandooyea a dominé les Réunionnaises Sarah Bareigts et Yoshimi Chauvel, 21-14 et 21-17. Du côté masculin, Kassee et Subbaroyan ont damé le pion à Steve Gastrin et Vincent Magoni, 24-22 et 21-16. Et en double mixtes, Kassee et Dookhee l’ont emporté par forfait car Subbaroyan blessé, n’a pu s’aligner aux côtés d’Aurélie Allet.
Une belle performance de la sélection mauricienne que n’a pas manqué de saluer le directeur technique national, Tony Wahyudi. Ce dernier a indiqué que malgré le peu de temps d’entraînements, les badistes ont répondu présents de la meilleure des façons. « L’objectif était de récolter cinq médailles d’or et nous en avons pris six. C’est très encoureageant », a-t-il souligné. L’entraîneur réunionnais a, pour sa part, tenu à saluer la performance mauricienne. Il est à noter que lors de la remise des médailles, le secrétaire de la CJSOI, Samoo Pillay, s’est adressé à toutes les délégations.
Autant dire que les jeunes continuent de faire honneur au quadricolore nationale, eux qui ne cessent d’acquerir de l’expérience et de monter en puissance. Aurélie Allet et Shaama Sandooyea figurent notamment parmi les meilleures joueuses en Afrique alors que d’autres comme Kobita Dookhee et Atul Kassee commencent à faire leurs preuves. À titre d’information, la Réunion a terminé la compétition avec trois médailles d’argent et cinq de bronze alors que les Seychelles ont décroché deux médailles de bronze. Les représentants de la grande île n’ont obtenu qu’une seule médaille de bronze.