Quart de finaliste du simple dames au tout récent Trinidad & Tabago International (20-24 mai), la badiste Kate Foo Kune est rentrée à Maurice hier matin pour disputer le premier Open seniors de l’année qui devait débuter cet après-midi (17h) au centre national à Rose-Hill. Elle a rejoint les autres joueurs de l’équipe nationale et s’est entraînée ce matin avec le nouveau DTN, l’Indonésien Annas Jauhari.
L’Open seniors précède de deux semaines les Internationaux de Maurice (11-14 juin) qui s’imposent comme le véritable test de sélection à l’équipe en vue des Jeux des îles (1er-9 août). Mais le présent tournoi servira de mise en jambes aux locaux avant ce test décisif, nous dit Raj Gaya, vice-président de l’Association mauricienne de badminton (AMB).
« Le DTN va en profiter pour évaluer également les autres joueurs qui ne font pas partie de l’équipe nationale ». Raj Gaya précise de plus que les douze joueurs (six masculins et six féminins) qui seront sélectionnés pour les Jeux seront ceux-là qui seront retenus pour le camp d’entraînement de trois semaines prévu fin juin-début juillet en Indonésie.
S’agissant de Kate Foo Kune, elle avait aussi disputé les Internationaux de Slovénie à Medvode (7-10 mai) avant de se rendre en Amérique latine. C’était du reste son premier tournoi comptant pour la qualification olympique de Rio 2016. Classée 92e mondiale BWF au 21 mai et n°4 du tableau, elle a atteint les huitièmes de finale (2e tour) aux dépens de la Tchèque Lucie Cerna 17-21, 21-12, 21-15.
Mais elle a chuté 13-21, 7-21 face à l’Anglaise Chloe Birch (140e) et 29e en Europe. L’Anglaise s’est fait éliminer en demi-finales 7-21, 22-20, 19-21 par l’Ukrainienne Marija Ulitina (72e), qui enleva par la suite le titre 17-21, 21-17, 21-12 contre la Danoise Mia Blichfeldt.
À Trinité et Tabago, après une exemption au 1er tour, la Mauricienne, classée n°4, disposa 21-19,18-21, 21-16 de la native Solangel Guzman avant de buter en quarts de finale sur la Péruvienne Camilla Garcia (207e), qui l’emporta 21-10, 21-14. Le titre est revenu à l’Autrichienne Elizabeth Baldauf (91e), qui s’imposa 16-21, 21-16, 21-10 contre l’Italienne Jeanine Cicognini (55e), qui l’avait pourtant battue l’an dernier 21-18, 21-10 en finale des Internationaux de Maurice.
Kate Foo Kune, qui enchaîné depuis le début de l’année au moins sept tournois à l’étranger, avoue avoir acquis plus d’expérience. Elle précise que les Internationaux de Suisse (mars), où elle s’était inclinée au 1er tour, était un tournoi de catégorie Grand Prix Gold, deuxième type de tournoi le plus relevé en Europe après les Super Series.
« J’avais quand même franchi deux tours qualificatifs pour entrer dans le tableau final. Ce tournoi avec les Dutch Internationals étaient très importants, car ils m’ont permis de prendre confiance avant d’aborder le tournoi slovène comptant pour la qualification olympique. C’est maintenant que tout se joue pour Rio. Je suis contente d’avoir donné quelques résultats juste avant d’entamer la phase qualificative des JO. Je dois encore beaucoup progresser, mais je sens que j’ai gagné en maturité et que je progresse plus rapidement qu’avant. Je suis actuellement dans une bonne phase. Je dois saisir ma chance car je veux me qualifier pour Rio par mérite en non en tant que championne d’Afrique en titre. Le niveau africain est le moins élevé au monde par rapport aux autres continents. Moi, je veux me qualifier avec un classement mondial qui reflète mes performances », renchérit la badiste.