L’Association mauricienne de badminton (AMA) est en contact avancé depuis le début de l’année avec la Malaisie à travers la Confédération asiatique de badminton pour l’embauche d’un nouveau directeur technique national (DTN). Les négociations devrait ainsi aboutir avec l’arrivée du coach malaisien d’origine indienne Raymond Stevon, annoncée pour le 19 courant. Il débarquera pour une visite des lieux de quelques jours avant de signer, s’il est satisfait des conditions, C’est ce que nous a déclaré, Raj Gaya.
« Nous sommes déjà tombés d’accord quant à sa visite. Il devrait repartir le 27 février et nous faire part de sa décision », indique le vice-président de l’AMB. Il semblerait donc qu’un nouvel épisode est en passe de débuter pour la préparation de l’équipe nationale en vue des prochains Jeux des îles prévus du 1er au 8 août.
Lors d’une récente visite effectuée en Malaisie, Raj Gaya dit avoir lui-même eu l’occasion d’assister à une séance d’entraînement dirigée par Raymond Stevon et en fut assez convaincu. « C’est un coach doté d’un niveau que je qualifie de raisonnable qui est habituellement au service de la Confédération asiatique. Nous attendons son arrivée avec beaucoup d’intérêt pour intensifier la préparation de l’équipe en vue des Jeux des îles. Nous avons eu une réunion avec les joueurs mercredi dernier pour en discuter avant de rencontrer le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, vendredi. Mais celui-ci n’a pu malheureusement nous rejoindre », ajoute Raj Gaya.
Dans le giron, on laisse entendre toutefois que le nouveau coach ne devrait pas être basé de manière permanente à Maurice durant son contrat et qu’il pourrait faire des allers-retours entre les deux pays. Ce qui peut laisser perplexe à six mois de l’échéance réunionnaise. Serait-ce la meilleure façon pour éviter des situations de conflit ?
Mais une autre source avoue que le Malaisien devrait rester en permanence à Maurice pour exercer pleinement ses responsabilités, d’autant que les jours sont comptés est que les équipes des Seychelles, de La Réunion et même des Maldives sont à surveiller car elles détiennent un joueur d’un bon niveau, deux autres d’un assez bon niveau, puis surtout d’une étonnante équipe féminine qu’elle a réussi à mettre sur pied et qui était présente l’an dernier aux Jeux du Commonwealth de Glasgow. Une raison de plus pour que la préparation de l’équipe mauricienne soit rigoureuse.
Pour rappel, l’Indonésien Tony Wahyudi avait été renvoyé en décembre 2014 après huit mois de fonction, étant entré en profond désaccord avec les directives de l’association. Mais en guise de défense, celui-ci avait déploré l’ingérence de la part de certains dirigeants de l’association dans ses attributions.
L’annonce de son départ n’avait du reste pas fait l’unanimité au sein des badistes qui avaient vainement tenté courant décembre de dissuader l’AMB d’aller de l’avant en faisant circuler une pétition dans laquelle une vingtaine de signatures avaient eté recueillies en guise de solidarité.
Avant l’Indonésien, c’est le Malaisien Nantha Kumar Tarbadas qui avait dû faire ses valises après un court passage d’une durée identique de huit mois (janvier-août 2013) à la direction technique pour des problèmes relationnels qui auraient fait surface avec les dirigeants de l’AMB.