Les choses sérieuses s’approchent à grands pas pour les badistes mauriciennes qui défendront le quadricolore mauricien pour la première fois lors de la phase finale de l’Uber Cup ce mois-ci (15-22) à Kunshan. Ce sont Kate Foo Kune, Yeldy Louison, Nick Chan-Lam et Shania Leung qui se rendront en terre chinoise le jeudi 12 mai et seront en action le 16 courant face à Taiwan dans le premier match du groupe B pour enchaîner contre la Corée du Sud et les États-Unis. Les filles seront accompagnées du Directeur Technique National (DTN), l’Indonésien Annas Jauhari et de Jonathan Li Ying (Team Manager). À noter que pour le déplacement, le ministère de la Jeunesse et des Sports a alloué un budget spécial de Rs 300,000 à l’Association mauricienne de Badminton (AMB). « Rs 70,000 proviendront du budget de la fédération », a fait ressortir son vice-président Raj Gaya.
D’ailleurs, ce budget limité ne peut permettre à l’AMB de financer le déplacement de six badistes. « Nous devons faire avec les moyens du bord. Ce sera toutefois une expérience très enrichissante pour les joueuses qui auront l’occasion de côtoyer le gratin mondial de la discipline. Soyons honnêtes, nous ne pourrons pas rivaliser avec les forces en présence comme la Chine et le Japon. Les filles iront pour apprendre et progresser au contact de ses mastodontes car il ne faut pas se mentir, le niveau est très élevé. D’ailleurs, cette qualification pour la phase finale est historique », a ajouté Raj Gaya. En effet, au mois de février dernier, les Mauriciennes avaient survolé les éliminatoires au centre national de badminton à Rose-Hill.
Pour rappel, l’Uber Cup est le championnat du monde de badminton par équipes féminines. La première Uber Cup a eu lieu à Lytham St Annes dans le Lancashire (Angleterre) en 1957. C’est l’équivalent de la Thomas Cup qui est réservée aux hommes. Cette compétition a été programmée tous les 3 ans depuis 1984. Depuis 1986, la compétition a lieu tous les 2 ans. Aucune nation européenne n’a jamais remporté cette compétition. À partir de l’édition de 2014, il n’y a plus 12 mais 16 nations qui participent. La présence d’au moins une nation par confédération n’est plus une obligation. La participation d’un pays se fait en fonction du classement mondial des joueurs de ce pays. Le tenant du titre et le pays hôte sont toujours qualifiés d’office. La compétition débute par une phase de poules (4 poules de 4 équipes) où les 2 premiers se qualifient pour les quarts de finale. À partir de là, débute la phase à élimination directe. Chaque rencontre comporte 5 matches : 3 simples et 2 doubles. En 25 éditions, 5 nations se sont partagées le trophée : Chine (tenante du titre, 13 victoires), Japon (5 victoires), Indonésie (3 victoires), États-Unis (3 victoires) et Corée du Sud (1 victoire).