Première échéance importante de l’année pour les badistes : les 11es championnats d’Afrique juniors prévus du 14 au 20 avril à Alger. Une sélection composée de six joueurs effectuera le déplacement en Algérie le 12 avril accompagnée du DTN malaisien, Nantha Kumar Tarbadas, ainsi que de Sachuda Veerasamy, membre de l’Association mauricienne de badminton (AMB).
Cela fait plus de trois mois que les jeunes ont été pris en main par le nouveau DTN. Et cette échéance se pose à lui comme un premier défi en attendant, sans doute, le plus dur avec les championnats d’Afrique seniors que Maurice abritera du 12 au 19 août. La sélection juniors qui s’envolera est composée chez les garçons d’Aatish Lubah, le chef de file, ainsi que Julien Paul et Atul Kassi, tandis que Shama Sandooya, Aurélie Allet et Rheeya Dookhee composent le trio féminin.
Cette équipe sera engagée au tournoi par équipes et individuel. Et à maintenant deux semaines de l’événement, elle affiche de bonnes dispositions, renchérit Raj Gaya, vice-président de l’AMB. « Elle est en bonne forme et les jeunes partiront avec l’envie de gagner. Ils poursuivent crescendo leur préparation avec le DTN et s’entraînent tous les jours car ils seront appelés à affronter les meilleures joueurs du continent venant notamment de l’Afrique du Sud, du Nigeria, d’Egypte, du Maroc, du Botswana, des Seychelles et du Ghana. »
Si Aatish Lubah, Julien Paul et Aurélie Allet comptent déjà une première expérience africaine en 2011 à Maurice qui accueillait la précédente édition, par contre, les trois autres joueurs entreront pour la première fois dans le bain. En 2011, Maurice avec Lubah, Paul, Allet, Sejilen Rungasamy et Kate Foo Kune avait décroché une médaille d’argent, perdant 1-3 en finale du tournoi par équipes mixte contre l’Afrique du Sud au terme du double mixte décisif. L’Égypte termina 3e aux dépens de l’Algérie 4-0.
Dans le tournoi individuel, Aatish Lubah s’était incliné en demi-finale du simple hommes contre le Sud-Africain Andries Malan et en demi-finale du double mixte aux côtés de Kate Foo Kune contre l’Afrique du Sud. Celle-ci avait enlevée le titre du simple dames face à la Sud-Africaine Elme De Villiers, mais avait échoué en demi-finales du double dames en duo avec Aurélie Allet contre l’Afrique du Sud. Cette année en Algérie, la sélection mauricienne aura donc à coeur de défendre sinon de ramener mieux qu’une médaille d’or et trois de bronze dans le tournoi individuel ainsi qu’une d’argent dans le tournoi par équipes.
Pour résumer, il faut rappeler qu’en 2009 Kate Foo Kune était rentrée d’Éthiopie avec la médaille d’or du double dames obtenue avec Yeldy Louison dans le tournoi individuel, deux médailles d’argent, l’une remportée dans le tournoi par équipes mixte et l’autre en simple dames. Yeldy Louison enlevait de son côté le bronze en simple dames et en double mixte avec Christopher Paul.
Cette moisson, on s’en souvient, avait permis à Maurice de mettre fin à quatre années de disette après 2005 (Éthiopie), où seule la paire Sahir Edoo-Déborah Baillache avait sauvé l’honneur en arrachant le bronze du double mixte, et en 2007 (Botswana) avec une maigre consolation de quatre médailles de bronze, dont trois remportée dans le tournoi individuel par les tandems Daven Pachee-Dimitri Duval (double hommes), Kate Foo Kune-Yeldy Louison (double dames) et Daven Pachee-Kate Foo Kune (double mixte).