C’est pour le moins un courriel pas très conventionnel que Week-End a reçu lundi dernier 16 octobre à 15h47. Un mail de Badminton AFrica sous l’adresse bcacouncil@outlook.com, qui ne comprend aucune introduction qui explique la raison de ce mail de la part de celui ou celle qui  nous l’a envoyé. Mais il est indiqué, que c’est la BCA Council qui est l’auteur du mail. Le courriel contient quand même, une note qui annonce qu’il contient deux documents à savoir (i) BCA Press Release 15-Oct-17 et (ii) BCA Communique 20-May-17 – List of Council Members.
A la vérité, le courriel ne contient qu’un annexe à savoir un «Press Release» où la signature de huit personnes qui se disent entre membre du Conseil de la Confédération Africaine de Badminton (BCA). Ils soutient que la nomination de Raj Gaya comme secrétaire générale de leur confédération n’est pas vrai. Contrairement à ce que Week-End avait annoncé dans son édition de la semaine dernière. Ce «Press Release» a été émis un peu plus de 24 heures après la publication de la nouvelle par Week-End, qui annonce, sans nous cité, que nos informations «are not true». On peut lire ceci dans le communiqué: «The BCA met on the 14th of October 2017 and dit not approve the appointement of Mr Raj Gaya to the position of Secretary General. We have since directed our Executive Board in a letter dated 15 October 2017 addressed to the President fo BCA, Mr. Danlami Z. Sanchi to further look into the appointment of the BCA Secretary General in accordance with the conditions set in the job advertisement, our world body’s code of ethics as well international best practices», peut-on lire.
Un document signé par Chirwa Kay, Assogba Aubin, Godfrey Kmathunmo, Nrsama Assembe, Yeboah Evans, Kingstin Mslenga, Moneoang Leshoia et Chiop Zymburani. Précision de notre part, pour dire que primo Week-End n’est pas en mesure d’identifier ces huit personnes, ni d’affirmer si c’est bien leurs signatures qui s’y trouvent. Secundo,  personne n’a jamais eu affaire directement dans le passé avec le bureau de la BCA et nous ne sommes pas non plus en mesure de dire si bcacouncil@outlook.com est bien l’adresse mail de cette organisme. Jusqu’à preuve du contraire, est-ce que les propos indiqués dans le «Press Release» sont véridiques? Et comment confirmer que Raj Gaya n’a pas été nommé SG de la confédération africaine.
Raj Gaya: «Je suis secrétaire général»
Interrogé par Week-End en début de la semaine, suite à ce courrier des huit membres du BCA Council, notre compatriote, qui se trouve encore au chevet de son épouse en Egypte après la naissance de sa fille, explique qu’il a été informé de cette démarche. Cependant il a affirmé avec à Week-End que «Je suis le secrétaire général de la confédération. Certains qui ont signé ce communiqué sont aussi membres de l’exécutif. Ils ne peuvent avoir donné leur accord et de venir dire après qu’ils ne sont pas d’accord. C’est un non sens. Du reste dans quelques jours, j’aurais ma lettre de confirmation», affirme-t-il.
 A l’heure où nous mettons sous presse, nous ne sommes pas en possession de cette lettre de confirmation. Mais par contre, nous sommes en présence d’un courriel que Danlami Zama Senchi a envoyé à tous les membres de l’exécutif et au conseil de la BCA. Un courriel qui souligne entre autres que malgré, les contestations qu’il y a eu autour de la nomination de Raj Gaya à ce poste. Les conseils légaux et l’exécutif restent sur leur décision.
Après avoir fait le tour de la question et les discussions qu’il a eues avec certains membres de son exécutif et de son conseil, lors de la réunion du 14 octobre à Abuja, au Nigeria, Danlami Zama Senchi souligne que selon les statuts de la BCA les décisions de l’exécutif ne peut être inversé par le conseil. «The decision of EB has to be respected», conclut le président de la Confédération Africaine de Badminton.