Les badistes mauriciens ont été très en vue tout au long de l’année écoulée, que ce soit sur la scène nationale, régionale ou continentale. C’est ainsi que les membres de l’Association mauricienne de badminton (AMB) ont souhaité réunir « la grande famille du badminton » vendredi de la semaine dernière à la salle des fêtes de la mairie de Vacoas-Phoenix pour lui exprimer ses remerciements.
La nouvelle saison s’ouvre dès le mois prochain avec la tenue de la phase qualificative africaine des championnats du monde par équipes hommes et dames (Thomas & Uber Cup) prévue du 15 au 19 février au centre national d’entraînement à Rose-Hill. Les premières équipes masculines et féminines se qualifient pour la finale prévue en mai en Chine. « C’est un pari difficile, mais nous avons suffisamment de chances de nous imposer chez les dames et même possiblement dans les deux catégories », constatent Bashir Mungroo, président de l’AMB, et Raj Gaya, vice-président. Ils avaient réuni à leurs côtés le président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, et le maire de la ville, Navin Ramsoondur.
Ils ont qualifié 2015 d’année phare et ont rappelé que les badistes ont réussi le sans-faute aux derniers Jeux des îles (sept médailles d’or), douze ans après 2003. « Ce n’est pas le fruit du hasard. Il a fallu beaucoup de discipline et de rigueur en comptant également avec la collaboration du MJS, du COM, du Trust Fund for Excellence in Sports pour dresser un bilan aussi exceptionnel. Nous souhaitons que l’année 2016 soit encore meilleure. Nous avons les moyens de le réaliser car nous ne voulons pas en rester là ».
L’AMB a également félicité les joueurs pour leurs très honorables résultats obtenus aux Jeux d’Afrique au Congo-Brazzaville, soit deux médailles d’or, l’une en équipe mixte et l’autre en simple dames par l’entremise de Kate Foo Kune. Une première jamais réalisée dans toute l’histoire du badminton mauricien. Il convient aussi de faire ressortir que Maurice a remporté relativement chaque mois de l’année écoulée une médaille sur la scène continentale.
Pour 2016, l’attention sera braquée sur les Internationaux de Rose-Hill (11-14 février), prévus juste avant les qualifications africaines de la Thomas & Uber Cup, les deux tournois comptant pour la qualification olympique de Rio. Un important volet sera aussi consacré à la formation de cadres et à l’ouverture des écoles de badminton dans les régions, ont soutenu Bashir Mungroo et Raj Gaya.
Si les Internationaux de Maurice sont prévus en juin, les juniors se retrouveront sur la brèche en juillet dans les championnats d’Afrique juniors prévus au Maroc, alors que Kate Foo Kune devrait quant à elle valider sa place aux Jeux Olympiques (5-21 août). « À ce jour, elle a plus de 90% de chance de se qualifier pour devenir notre porte-drapeau », estime Raj Gaya.
Au niveau de la direction technique, le DTN, l’Indonésien Annas Jauhari, devrait être maintenu à son poste. Son contrat sera renouvelé en avril, a indiqué Raj Gaya. L’AMB compte le rencontrer prochainement pour discuter du calendrier et définir conjointement de son plan de travail.