Maurice n’est qu’à un match de la médaille d’or aujourd’hui dans le tournoi par équipes de badminton tant chez les dames que chez les hommes. Elle affronte La Réunion au gymnase Michel-Debré.
« Le moral est au beau fixe pour ne pas dire en hausse avant d’aborder notre dernière rencontre face à La Réunion aujourd’hui », déclarait ce matin Vishal Sawaram, l’assistant-entraîneur national. « Vu notre prestation depuis le début de la compétition, on est confiants en une victoire finale dans les deux catégories. Mais une victoire n’est jamais acquise d’avance car La Réunion joue devant son public. Mais on reste très optimistes dans nos chances. Les joueurs et joueuses sont très motivés et depuis ce matin, ils sont très concentrés dans leur match ».
Cette compétition, qui se déroule selon un système de ligue entre les cinq pays, connaîtra son dénouement ce soir avec quatre rencontres au programme et à clé, la cérémonie des médailles. À noter que cinq rencontres — trois simples, un double homme et un double mixte — doivent être disputées entre les deux adversaires. Après deux journées, Maurice est bien placée dans les deux catégories pour la médaille d’or avec un sans-faute en trois rencontres.
En masculin, après avoir battu les Seychelles (4-1) et Madagascar (5-0) mardi, Julien Paul, Aatish Lubah et Sahir Edoo se sont tous imposés contre les Maldives hier avant que les paires Paul-Lubah et Edoo-Louison ne concluent le match par un cinglant 5-0 en double hommes. L’équipe masculine sera opposée à La Réunion, qui a battu Madagascar 4-1. Le pays hôte tentera un baroud d’honneur pour empêcher les Mauriciens de terminer sur un sans-faute.
Même son de cloche en féminin hier, où Kate Foo Kune, Yeldy Louison et Nicola Chan Lam en simple, Foo Kune-Louison et Aboobakar-Chan Lam en double dames, n’ont pas fait dans la demi-mesure en l’emportant 5-0 contre les Seychelles, après avoir défait les Malgaches et les Maldives (5-0) la veille. Face à une équipe de La Réunion qui a battu les Maldives 4-1, Foo Kune et ses coéquipières n’auront qu’a bien gérer pour décrocher la médaille d’or.
La compétition individuelle débutera demain, toujours au gymnase Michel-Debré.