Le Nigeria est venu au bout de l’Afrique du Sud 3-2 samedi en finale du tournoi par équipe mixte disputés au gymnase Otse Police Academy, Gaborone. Les deux grandes favorites du tournoi se sont départagées dans le double dames décisif où les Nigeriannes ont concédé un set avant de s’imposer 22-20, 17-21,21-17. Quant à Maurice, elle a dû se contenter du bronze avec l’Égypte, après son échec sur le fil 2-3 contre l’Afrique du Sud en demi-finales samedi matin.
Maurice est passé tout près d’une finale samedi matin. Une victoire contre l’Afrique du Sud était assurément à sa portée dans le double dames notamment. Mais jouée de malchance, la paire Aurélie Allet-Shaama Sandooyea laissa filer deux balles de match pour s’incliner 16-21, 21-15, 20-22 contre les Sud-Africaines Janke Van der Vyver et Schoones. Vendredi matin Maurice l’avait emporté 4-1 contre la Zambie avant de céder 2-3 contre le Nigeria dans l’après-midi. Cette unique défaite lui fit terminer 2e au classement de la poule B.
victorieuse du simple hommes contre le Sud-Africain Ryan Synman 21-17, 21-15, samedi matin, Julien Paul enleva aussi le double hommes 21-13,21-14 aux côtés de Kounal Soobaroyen contre le tandem sud-africain Bodestein et Visser. Mais l’Afrique du Sud fit la différence en s’adjugeant le simple dames par l’entremise de Janke Van der Vyver qui domina 21-15,21-17 Shaama Sandooyea, le double mixte et le double dames. En double mixte, la paire Bodestein-Schoones l’emportèrent 22-20,21-15 contre Soobaroyen-Allet.    
Dans l’autre demi-finale, le Nigeria disposa de l’Égypte 3-0 pour s’envoler aisément vers la finale face à l’Afrique du Sud. Invaincues dans leur poule en trois sorties, ces deux équipes se livrèrent à une rude bataille pour le premier titre en jeu en badminton avant le début du tournoi individuel hier.
Les Nigerians Ukeh-et Usman se signalèrent d’entrée dans le double mixte s’imposant 19-21,21-18,21-18 contre la paire Bodestein et Schoones. Mais déployant tout son talent et sa détermination, le Sud-Africain Synman, 15 ans seulement, remit les deux équipes à égalité en surmontant le jeu puissant du Nigerian Mohammed Mustapha en trois sets, 22-20,15-21, 21-18.
La victoire de la Nigerianne Dorcas Adesokan dans le simple dames face à Janke Van der Vyver 19-21,21-19, 21-14 redonna l’avantage aux siens. Mais c’était sans compter avec la surprenante remontée du double homme sud-africain composée de Bodestein-Visser qui après avoir concédé le premier set 10-21, renversa la vapeur pour gagner 21-11,21-16.
Il restait donc aux deux équipes, le double double dames pour se départager. Ce duel mettait du reste aux prises les deux paires invaincues du tournoi avec d’une part, les Nigériannes Adesokan-Ukeh et de l’autre Van der Vyver-Schoones. Si les Nigerianne enlevèrent d’entrée le set 22-20, leurs adversaires répliquèrent dans le suivant en s’imposant 21-17. Mais à l’inverse de ce qui se passa dans le double hommes, les Sud-Africaines ne purent cette fois plier le match face à des Nigeriannes survoltées qui enlevèrent le set 21-17 et le titre.